Youtube Twitter LinkedIn Facebook
© www.siemens.com/press
4 septembre 2019

Agnès Pannier Runacher : "Ensemble, favorisons la reconquête industrielle dans nos territoires"

 

Loin des idées reçues qui peuvent renvoyer l’image d’un secteur vieillissant aux métiers peu attractifs et peu rémunérateurs, l’industrie française est aujourd’hui synonyme d’innovation et d’excellence. Les filières industrielles françaises offrent une diversité et une richesse de métiers considérables. Elles permettent des carrières particulièrement intéressantes et peuvent se targuer d’offrir des métiers qui ont du sens et des opportunités de carrières variées fondées sur la promotion interne.

L’industrie française crée aujourd’hui plus d’emplois qu’elle n’en détruit et ouvre plus de sites qu’elle n’en ferme. C’est en nous mobilisant que nous réussirons à conforter et amplifier ce dynamisme retrouvé. C’est pour cela que nous avons décidé de faire de 2019 une grande année pour l’industrie avec plusieurs événements organisés sur l’ensemble du territoire pour sensibiliser le grand public, et notamment – avec le French Fab Tour – les jeunes et les demandeurs d’emploi, aux perspectives de carrière dans l’industrie. La Semaine de l’Industrie, qui a réuni plus de 800 000 participants autour de 4 763 événements en mars dernier, a été l’un des premiers temps forts de cette année de l’industrie.

La reconquête industrielle s’appréhende sur le terrain, au plus près des territoires. Le 22 novembre 2018, le Premier ministre a annoncé le dispositif "Territoires d'industrie". 136 territoires à forte dimension industrielle ont ainsi été identifiés en lien avec les Régions afin de bénéficier d’un accompa­gnement ciblé. Des contrats sont signés avec les industriels, les collectivités locales, les Régions et l’Etat dans chacun de ces territoires pour répondre à quatre enjeux : recruter, innover, attirer et simplifier.

La montée en gamme de l’appareil productif français au travers des techno­logies de l’Industrie du Futur est nécessaire. Le Gouvernement s’est ainsi fixé comme objectif, en lien avec les Régions, d’accompagner 10 000 PME industrielles dans l’élaboration d’un diagnostic et la transformation de leur appareil de production d’ici 2020, pour un montant d’investissement public de 80 millions d’euros.

Enfin, le Pacte productif annoncé par le président de la République mobilise l’ensemble du Gouvernement autour d’un objectif commun : le plein emploi d’ici 2025. Le Comité exécutif du Conseil national de l’industrie du 23 mai a proposé de premières pistes d'actions concrètes qui pourraient constituer ce pacte. Je présiderai le groupe de travail sur l’industrie dont les travaux seront lancés mi-juin. A rebours des oppositions stériles entre économie et écologie, la reconquête industrielle sera une des réponses incontournables à la réussite de ce Pacte productif !

 

Retrouvez le dernier numéro de MécaSphère.

Sur le même sujet...