Youtube Twitter LinkedIn Facebook
© FREEPIK
2 septembre 2019

La FIM réagit à l’amendement Fugit relatif à la fin des véhicules à énergie fossile pour 2040

Dans le cadre de la loi sur l’Orientation des Mobilités (LOM), le Député LREM du Rhône, Jean-Luc Fugit, a déposé un amendement qui interdit la vente des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers neufs utilisant des énergies fossiles, d’ici à 2040.

Ce dernier, soutenu par le gouvernement et voté en première lecture par une large majorité de députés, sera rediscuté dès lundi 2 septembre à l’Assemblée nationale. La FIM publie une note de position sur le sujet.

La FIM va mener une action forte auprès des parlementaires visant à les interpeller sur les conséquences socio-économiques d’une telle mesure pour les entreprises fournisseurs de l’industrie automobile et pour les territoires sur lesquels elles sont implantées. Les courriers de demandes de rendez-vous avec les députés et sénateurs clefs sur ce sujet ont été envoyés le vendredi 30 août et une note de position, assortie de propositions concrètes, a été rédigée en concertation avec les secteurs les plus impactés par la mesure (forge-fonderie, décolletage, roulements/fixations, emboutissage…).

En annexe, une note de position FIM sur le sujet.

Sur le même sujet...