Youtube Twitter LinkedIn Facebook
4 janvier 2017

Le seuil de la déclaration des prix de transfert est abaissé

La loi Sapin 2 étend l’obligation de souscrire une déclaration fiscale annuelle des prix de transfert visée à l’art 223 quinquies B du CGI aux personnes morales établies en France, dont le chiffre d’affaires (ou l’actif brut) est au moins égal à 50 M€ (contre 400 M€ précédemment).

Le contenu de cet article est réservé à nos adhérents

Pour le consulter, merci de vous authentifier :

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez ici pour le réinitialiser.
Si vous faites partie d'un syndicat adhérent à la FIM mais ne possédez pas de compte d'accès, cliquez ici pour demander la création d'un compte.
Pour prendre contact et connaître les modalités d'adhésion à l'un des syndicats de la FIM, cliquez ici pour en savoir plus.

Sur le même sujet...