Youtube Twitter LinkedIn Facebook
6 mai 2019

Projet Tact : le contrôle non destructif des pièces composites s'automatise

Dans le cadre du projet collaboratif Tact (Technologies pour aérostructures composites tièdes), dédié à la fabrication d'éléments en composite, le Cetim, institut technologique labellisé Carnot, a développé un système de contrôle non destructif automatisé de ce type de pièces.

Ce projet, labellisé par le Pôle de compétitivité Aerospace Valley et retenu par le Fonds unique interministériel (FUI), a pour objectif de remplacer les pièces métalliques par des pièces en composite plus légères dans des zones précises de l'avion.

Pour ce faire, une étude a été menée sur le le remplacement, par des composites de l’alliage de titane TA6V, sur les trappes de maintenance situées dans la partie tiède (température de l’ordre de 300°C), des mâts supportant les moteurs de l’Airbus 350.

Objectifs : diminuer de 30 % la masse et les coûts de production de ces pièces. Les partenaires du projet ont alors réalisé plusieurs prototypes de pièces par le procédé Resin Transfer Molding (RTM). Les travaux du Cetim ont ensuite porté particulièrement sur l'étude d'un dispositif de contrôle non destructif (CND) de ces nouvelles trappes et sur son automatisation.

Retrouvez les détails de ce projet dans le communiqué en annexe.

A télécharger

CP_Cetim_TACT_avril_2019.pdf

Sur le même sujet...