Les prévisions de l’INSEE confirmées par la réalité des carnets de commandes des industriels
publié le 07/05/2019

Communiqué de presse - La Fédération des Industries Mécaniques confirme l’optimisme des industriels français en termes d’investissement (cf. enquête INSEE publiée lundi 6 mai).

"Le chiffre de 11 % ne me surprend pas, analyse Bruno Grandjean, président de la FIM et de l’Alliance Industrie du Futur. Les industriels jouent le jeu de l’Industrie du Futur. Ils sont conscients que la compétitivité se gagne au travers des investissements permettant la montée en gamme et la modernisation de leur outil de production."

"Un retard d’investissement important est cependant à combler, poursuit-il. Ces bons chiffres sont très positifs mais il faudra plusieurs années pour rattraper le retard accumulé par l’industrie. Il s’agit donc bien d’une remise à niveau."

La filière des biens d’équipement (machines, équipements, robots, logiciels) constitue la filière « locomotive » de toute l’industrie. Elle est source d’innovation et de compétitivité pour l’ensemble de l’économie française. A titre d’exemple, les ventes de matériels de manutention, indicateur global de l’investissement, est en hausse de 10 % sur le premier trimestre 2019 (par rapport au 1er trimestre 2018).

"Les difficultés de recrutement connus par l’industrie française ne sont pas étrangères à ce fort investissement, ajoute Bruno Grandjean, car la modernisation de l’outil de production permet de compenser en partie le manque de personnel qualifié". D’autant que les conditions de financement restent très favorables du fait de la faiblesse des taux d’intérêt.

"Après la création de plus de 10 000 emplois dans l’industrie en 2018, c’est un nouvel état d’esprit qui souffle sur l’industrie française, se réjouit Bruno Grandjean. De nouveau conquérante, elle voit dans la révolution numérique une opportunité de rebond et de gains de parts de marché."