Economie Conjoncture
Note de conjonture avril 2014
publié le 28/04/2014

Le climat des affaires en France s’améliore légèrement en mars 2014 ; la conjoncture reste favorable dans l’industrie manufacturière. Dans cet environnement globalement positif, l’activité des industries mécaniques continue d’enregistrer une légère augmentation par rapport à la même période de l’année précédente. La hausse de l’activité au mois de mars 2014 est estimée par le baromètre des industries mécaniques à + 1,1 % sur un an. Les résultats provisoires de l’enquête de tendance mensuelle réalisée par la Fédération auprès de ses principales professions et entreprises font apparaître une amélioration à la fois de l’activité liée au marché intérieur et des exportations. Le niveau des stocks de produits finis est considéré comme normal. Les charges des bureaux d’études et les effectifs se stabilisent.

 

Les exportations des industries mécaniques fluctuent d’un mois à l’autre d’après les statistiques du commerce extérieur. Après une hausse au mois de décembre 2013 et une légère diminution au mois de janvier 2014, les entreprises mécaniciennes enregistrent de nouveau une augmentation des exportations au mois de mars 2014. Les livraisons sont en progression sur certains marchés, notamment sur l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Chine, le Japon et la Russie. A l’inverse, une tendance baissière des expéditions est enregistrée vers l’Italie et les Etats-Unis. Les exportations vers l’Union européenne devraient légèrement progresser au cours des mois à venir après la légère diminution des ventes enregistrée pour l’ensemble de l’année 2013 (- 1 %). La diminution des exportations vers l’ensemble des marchés asiatiques en 2013 (- 9,1 %) devrait aussi s’arrêter ; les entreprises mécaniciennes prévoient une stabilisation à court terme de leurs livraisons à destination de cette zone géographique. A l’inverse, si les exportations ont progressé en 2013 vers l’Amérique du nord (+ 1,9 %) et vers l’Amérique du sud (+ 4,3 %), les tendances des livraisons vers ces deux zones devraient se stabiliser au cours des prochains mois. Ainsi, seules les exportations au sein de l’Union européenne devraient croître selon les entreprises mécaniciennes ; les ventes vers les pays tiers devraient se stabiliser à court terme.

 

Parallèlement, l’activité liée au marché intérieur est en progression au mois de mars 2014 selon l’enquête mensuelle de conjoncture de la FIM. Cette amélioration du marché domestique est liée à celle du climat des affaires en France et, en particulier, à l’évolution des principaux marchés clients. L’activité passée progresse légèrement dans le secteur de l’automobile alors qu’elle se maintient pour les autres matériels de transport. La production rebondit aussi dans la pharmacie, dans la métallurgie et dans la cokéfaction et le raffinage. A l’inverse, la production s’est légèrement dégradée dans les industries agroalimentaires et dans les équipements électriques, électroniques et informatiques et le caoutchouc. Quant au secteur du bâtiment, les entrepreneurs estiment que leur activité a continué de baisser en mars 2014. Le climat conjoncturel continue aussi de se dégrader dans les travaux publics.                                                                                          

Secteur de la transformation :

La progression des facturations enregistrée au cours du mois de décembre 2013 s’est poursuivie en janvier 2014 (+ 3,3 % et + 0,4 %). La hausse est de + 3,8 % pour la construction métallique au mois de janvier 2014. Les ventes totales sont en diminution de - 3,3 % pour la chaudronnerie, la réparation d’ouvrages en métaux, les installations de structures métalliques et la tuyauterie alors que le chiffre d’affaires augmente de + 6,3 % pour le matériel de chauffage central. Les facturations de l’ensemble de la sous-traitance continuent de croître : + 6,3 % en décembre 2013 et + 2,1 % en janvier 2014. La forge et la métallurgie des poudres progressent de + 9,9 % au mois de janvier 2014 ; les hausses sont de + 4,9 % pour le décolletage et + 2 % pour la mécanique industrielle. Par ailleurs, les facturations se stabilisent pour le traitement des métaux (+ 0,4 %) après une progression soutenue au cours du mois précédent (+ 13,2 %). A l’inverse, une baisse des ventes est enregistrée par le découpage-emboutissage (- 1,1 %) et l’outillage de presse (- 1,8 %). Les ventes d’articles en métaux sont en légère baisse au mois de janvier 2014 (- 0,7 %). Cette évolution masque toutefois des variations différentes selon les groupes de produits. Les facturations sont en hausse pour les boîtes et fûts métalliques (+ 4,7 %), la visserie-boulonnerie (+ 5,7 %), les ressorts (+ 1,3 %) alors que les ventes se contractent pour les articles ménagers (- 12,4 %), l’outillage à main (- 1,8 %) et l’outillage mécanique (- 9,3 %). Selon les entreprises mécaniciennes, après le fléchissement enregistré au cours du mois précédent, la demande étrangère s’est améliorée au mois de mars 2014 ; les stocks de produits finis diminuent. Les opinions des industriels sur la production prévue sont favorables. Le volume de l’activité devrait légèrement augmenter à court terme.

 

Secteur de l’équipement :

Après une progression de 3,6 % en valeur en décembre 2013, les facturations totales continuent de progresser au mois de janvier 2014 (+ 1,9 %). La hausse des ventes de composants s’est maintenue à + 3,6 % en janvier 2014 comme en décembre 2013. Cette augmentation est due aux pompes et compresseurs, aux roulements et transmissions mécaniques ; les facturations d’autres groupes d’équipement ont enregistré une légère baisse. La progression du chiffre d’affaires s’est intensifiée pour les machines d’usage général (+ 2,5 % en décembre 2013 et + 3,2 % en janvier 2014). Cette amélioration est liée aux matériels de levage et de manutention, aux équipements aérauliques et frigorifiques et aux matériels de pesage et de conditionnement. A l’inverse, les facturations se sont contractées pour les fours industriels et les bruleurs ainsi que pour les équipements destinés aux industries chimiques. Les facturations de machinisme agricole se contractent par rapport à la même période de l’année précédente. Le recul des ventes de machines-outils s’atténue d’un mois à l’autre. Quant aux machines d’usages spécifiques, les facturations diminuent pour toutes les familles d’équipement à l’exception des matériels pour les plastiques qui enregistrent une progression. Les opinions des constructeurs de biens d’équipement mécaniques sur leurs carnets de commandes et leur activité future continuent de s’améliorer. Outre l’augmentation de la demande étrangère au sein de l’U.E., l’accroissement de l’activité du secteur de l’équipement est aussi lié à l’évolution de la demande intérieure. Selon l’enquête investissement de l’INSEE réalisée au mois de janvier 2014, une hausse des dépenses d’investissement devrait être enregistrée au premier semestre 2014 par rapport au second semestre 2013 dans l’ensemble de l’industrie manufacturière.

 

Secteur de la précision :

La croissance des ventes atteint + 7,8 % au mois de janvier 2014 contre + 6,8 % au cours du mois précédent. Les ventes progressent pour tous les groupes d’équipement. L’activité est surtout soutenue par une demande intérieure dynamique. Les perspectives à court terme des constructeurs sont de nouveau orientées à la hausse.

 

Au total, les facturations des industries mécaniques devraient encore croître à court terme.