Economie Conjoncture
Note de conjoncture - Octobre 2017
publié le 24/10/2017

La production a poursuivi sa croissance au mois de septembre 2017 dans la plupart des secteurs de la mécanique. La tendance s’est maintenue à un niveau élevé même si l’ampleur de la hausse est relativement limitée. Un lent raffermissement de la demande paraît toujours à l’œuvre à la fois sur le marché domestique et à l’international. Les résultats de l’enquête mensuelle d’activité réalisée par la FIM auprès de ses principales professions confirment cette tendance haussière en France comme dans les principales zones géographiques, notamment au sein de l’Union européenne, en Amérique et en Asie. Par ailleurs, le volume des stocks de produits finis est jugé normal par les entreprises mécaniciennes ; le niveau de l’emploi reste stable. Selon le baromètre des industries mécaniques la hausse de l’activité productive est de + 1,4 % en volume au mois de septembre 2017 par rapport au même mois de l’année précédente, l’accroissement prévu pour octobre étant de + 1,9 %.

 

Les exportations progressent de + 1,9 % pour l’ensemble des huit premiers mois de 2017 par rapport à la même période de l’année précédente selon les douanes françaises. L’augmentation des ventes est plus importante avec les pays tiers qu’avec les pays membres de l’Union européenne. Cette moindre progression enregistrée au sein de l’U.e. (+ 0,8 %) est expliquée par le recul des expéditions vers certains principaux pays partenaires. Même si les livraisons ont crû vers l’Allemagne (+ 3,4 %), la Belgique (+ 2.8 %), la Suisse (+ 2,4 %) et la Pologne (+ 2,7 %), elles sont en recul vers l’Espagne (- 2,7 %), le Royaume-Uni (- 5,3 %) et les Pays-Bas (- 5,3 %). Parallèlement, la bonne performance réalisée avec les pays tiers (+ 3,8 %) est liée à la croissance des expéditions vers les principaux pays clients comme les Etats-Unis (+ 7,6 %), la Chine (+ 7,5 %), la Russie (+ 22,6 %), la Corée du Sud (+ 7,8 %) et le Japon (+ 15,1 %), une baisse étant enregistrée sur l’Algérie (- 2%) et le Mexique (- 7,6 %). En outre, l’analyse par familles d’équipement fait apparaître des évolutions différenciées. La hausse des exportations reste soutenue pour la transformation des métaux (+ 5 % durant les huit premiers mois de 2017 par rapport à la même période de l’année précédente) alors que l’augmentation est limitée pour les biens d’équipement mécaniques et la précision (+ 1%). Malgré un léger tassement du solde d’opinions des industriels sur la demande étrangère, les entreprises continuent d’avoir des bonnes perspectives, les exportations devant encore croître au cours des prochains mois.  

 

Après l’amélioration enregistrée au cours du mois précédent, le climat des affaires en France est globalement stable à un haut niveau au mois de septembre 2017 selon l’enquête Insee. L’indicateur synthétique calculé par l’Institut se situe largement au-dessus de sa moyenne de longue période pour le bâtiment, l’industrie et le commerce de gros tandis que la situation s’améliore nettement dans le commerce de détail. Les économistes membres de la Commission sectorielle Afede (Association Française des Economistes d’Entreprise) réunis le 13 octobre 2017 ont revu à la hausse leurs prévisions d’activité pour l’ensemble de l’année 2017 pour tenir compte de l’amélioration de la conjoncture à la fois en France et à l’international. C’est le cas notamment pour le bâtiment, le papier-carton, la chimie, la parachimie-pharmacie, la plasturgie, la fonderie et l’automobile. La conjoncture est aussi mieux orientée dans le secteur du caoutchouc. Seul le secteur de l’agroalimentaire enregistre un climat des affaires moins favorable au mois de septembre 2017.

Secteur de la transformation :

La production continue d’augmenter pour le secteur de la transformation des métaux. L’activité en volume des entreprises progresse au mois de juillet 2017 par rapport à la même période de l’année précédente. Les facturations enregistrent un bond de + 7 % pour l’ensemble de la sous-traitance. Le secteur du découpage – emboutissage, et celui du traitement et revêtement des métaux enregistrent une croissance des facturations à deux chiffres au mois de juillet 2017, respectivement + 15,1 % et + 10,8 %. L’activité a crû de + 5,8 % pour le décolletage et + 1,6 % pour la mécanique industrielle. Les ventes totales progressent de + 4,6 % au mois de juillet 2017 pour la construction métallique. Malgré la croissance soutenue des ventes de coutellerie (+ 8,6 %) et d’autres articles ménagers (+ 6,1 %), la progression est limitée à + 2,4 % en volume pour l’ensemble des produits métalliques, l’augmentation étant de + 1,9 % pour la quincaillerie. La progression de la fabrication de vis et de boulons est de + 2 % durant les sept premiers mois de 2017 bien qu’une légère baisse soit enregistrée au mois de juillet 2017. A l’inverse, les facturations de produits de la chaudronnerie diminuent de – 3,8 % au cours des sept premiers mois de 2017 par rapport à la même période de l’année précédente. Côté commerce extérieur, les exportations de l’ensemble de la transformation des métaux augmentent de + 5 %. L’analyse par marchés clients fait apparaître une progression des livraisons vers les principaux pays membres de l’Union européenne comme l’Allemagne (+ 3,9 %), l’Espagne (+ 1,4 %), le Royaume-Uni (+5,2 %) et la Belgique (+ 8,7 %). Les expéditions croissent aussi vers les Etats-Unis (+ 9,2 %) et la Chine (+ 4,5 %). Par ailleurs, l’augmentation des importations est de + 4,7 % pour les sept premiers mois de 2017 ; le marché intérieur reste ainsi globalement dynamique. L’Allemagne est le premier fournisseur du marché français. La progression des achats en provenance de ce pays est de + 3,4 %. La deuxième place est occupée par la Chine. Elle représente 16 % du total des importations avec une hausse de + 7,5 %. Par ailleurs, les opinions des industriels sur les carnets globaux et étrangers fléchissent légèrement au mois de septembre 2017 ; la hausse de l’activité devrait être limitée au cours des prochains mois.

 

Secteur de l’équipement :

La croissance de l’activité des constructeurs reste soutenue au mois de juillet 2017 par rapport au mois de l’année précédente. Les facturations de composants et de machinisme agricole enregistrent un bond au mois de juillet 2017 en glissement annuel, respectivement + 9,9 % et + 9,7 % en volume. L’évolution de l’ensemble des composants est expliquée par les hausses importantes de la fabrication de moteurs et turbines (+ 10 %), la fabrication de générateurs de vapeur (+ 37 %), celle de pompes et compresseurs (+ 32,4 %). La production de machines d’usage général augmente de + 5,5 % au mois de juillet 2017 du fait d’une progression soutenue de la fabrication de matériel de levage et de manutention (+ 10,2 %) et celle de fours et brûleurs (+23,2 %). La hausse de la fabrication de machines pour la construction au mois de juillet 2017 (+ 4,2 % en glissement annuel) et celles de machines pour l’industrie agroalimentaire (+ 3,6 %), pour les industries du papier et du carton (+ 27,9 %) et pour le travail du caoutchouc ou des plastiques (+ 17,7 %) compensent largement le recul enregistré par les machines pour la métallurgie et la fabrication de machines d’imprimerie, respectivement
– 31,6 % et – 4,4 % au mois de juillet 2017 par rapport à juillet 2016. Par ailleurs, la croissance de l’activité du secteur de la machine-outil se poursuit malgré une faible progression des facturations en volume enregistrée au mois de juillet 2017 (+ 0,9 % au mois de juillet et + 3 % pour les sept premiers mois de 2017). Par ailleurs, les exportations de biens d’équipement mécaniques progressent de + 1,4 % durant les huit mois de 2017. Cette croissance masque des variations différentes selon les pays clients. Les expéditions augmentent vers l’Allemagne (+ 4,6 %), les Etats-Unis (+ 5,6 %) et la Chine (+ 9,3 %) alors que les livraisons se contractent à destination du Royaume-Uni (- 5,3 %), de l’Italie (- 1 %), de l’Espagne (- 3 %) et des Pays-Bas
(- 5,7 %). Côté importations, la hausse est de + 3,1 % selon les douanes françaises. Les achats en provenance de l’Allemagne ne progressent que de + 0,7 % tandis que ceux en provenance de l’Italie et de la Chine atteignent + 5 % durant les huit mois de 2017. Les perspectives personnelles de production se dégradent légèrement du fait d’une détente de la demande étrangère alors que la demande intérieure devrait rester dynamique. L’activité totale des constructeurs devrait continuer de croître à un rythme moins soutenu au cours des prochains mois.

 

Secteur de la précision :

Les facturations progressent fortement au mois de juillet 2017 par rapport au même mois de l’année précédente. Les hausses les plus élevées sont enregistrées par les équipements médico-chirurgicaux (+ 6,7 %) et les matériels d’optique (+ 49,5 %). La fabrication de matériels de mesure augmente de + 3,1 %. Les perspectives des industriels restent favorables.