Economie Conjoncture
Note de conjoncture - Octobre 2014
publié le 31/10/2014

Le climat conjoncturel dans l’industrie manufacturière s’est stabilisé en septembre 2014 par rapport au mois précédent. La hausse de l’activité des industries mécaniques est limitée à + 0,6 % au mois de septembre 2014 selon le baromètre FIM. Cette faible progression est en phase avec la révision à la baisse des prévisions d’investissements productifs en France. L’enquête mensuelle d’activité réalisée par la Fédération des Industries Mécaniques auprès de ses principales professions confirme cette faible progression. A l’inverse, les commandes enregistrées sont en augmentation par rapport au mois précédent à la fois en France et à l’exportation. Le volume du carnet de commandes, compris entre un et trois mois d’activité, est jugé par les entreprises mécaniciennes proche de la normale. Le niveau des stocks de produits finis a diminué aussi bien pour la transformation des métaux que pour l’équipement mécanique. Il est devenu inférieur à la moyenne de longue période pour les deux familles d’équipement. Les charges des bureaux d’études et les effectifs devraient rester stables pour l’ensemble des entreprises.

Les exportations des industries mécaniques se stabilisent durant les huit premiers mois de 2014. Cette stabilisation masque toutefois des évolutions différentes. Les ventes à destination des pays membres de l’Union européenne ont progressé de + 2 % pour les huit premiers mois de 2014. A l’inverse, les expéditions vers les pays tiers enregistrent une diminution de - 2,4 %. La progression au sein de l’UE résulte d’une croissance des ventes vers les marchés allemand (+ 1,8 % pour les huit premiers mois de 2014), italien (+ 3,6 %), britannique (+ 6,4 %), espagnol (+ 4,5 %) et portugais (+ 6,4 %). A l’inverse, le recul des ventes vers les pays tiers est expliqué par la diminution des livraisons, notamment sur la Russie (- 11,2 %), le Maroc (- 10,4 %), la Tunisie (- 14,4 %), la Turquie (- 24 %) et le Brésil (- 22,1 %). La lente progression de la demande étrangère devrait se traduire par une légère hausse des exportations au cours du quatrième trimestre 2014. En outre, la récente baisse de l’euro devrait soutenir en partie les ventes à l’étranger.

Le marché intérieur a progressé durant le premier semestre 2014. L’activité liée à cette destination enregistre toutefois une stabilisation au mois de septembre 2014 selon l’enquête mensuelle de tendance FIM. Ce changement de rythme marque une dégradation de la conjoncture en France ; cette dernière s’est traduite notamment par une révision à la baisse des prévisions d’investissements productifs (progression limitée à + 1% en valeur et en données brutes pour l’ensemble de l’année 2014 dans l’enquête de juillet 2014 contre une prévision de + 4 % dans celle d’avril 2014). Selon cette récente enquête, les dépenses d’investissements devraient croître pour les industries agroalimentaires (+ 6 %), les industries mécaniques et électriques (+ 8 %) alors qu’elles devraient reculer pour les matériels de transport (- 5 %) et les autres produits industriels (- 1 %), le bâtiment et les travaux publics étant en difficulté.

 

Secteur de la transformation :

Les facturations totales progressent durant les sept premiers mois 2014 par rapport à la même période de l’année précédente. La hausse des ventes atteint + 1,9 % pour le secteur de la sous-traitance. Les hausses les plus fortes sont enregistrées par la forge-estampage, la métallurgie des poudres (+ 6,4 %) et le décolletage (+ 5,5 %). Les facturations progressent de + 2,7 % pour la mécanique industrielle, et de + 1 % pour le traitement des métaux. Le chiffre d’affaires de la branche découpage-emboutissage enregistré durant les sept premiers mois 2014 est en recul de 1,5 % par rapport à la même période de l’année précédente. Les facturations se contractent légèrement pour la construction métallique (- 0,6 %). Le secteur des articles en métaux enregistre une progression des ventes de + 5,2 % au cours des sept premiers mois 2014 alors que le secteur de la chaudronnerie, la réparation d’ouvrages en métaux, les installations de structures métalliques et la tuyauterie enregistre une quasi-stabilisation (- 0,4 %). Selon les douanes françaises, les exportations des entreprises de la transformation se sont stabilisées durant les huit premiers mois de 2014 (- 0,3 % au global : soit une hausse de + 2,3 % vers les pays membres de l’Union européenne contre une baisse de – 4 % vers les pays tiers). Selon les entreprises mécaniciennes, la demande totale évolue favorablement ; les prises de commandes à l’exportation ont réalisé un bond. Les stocks de produits finis continuent de baisser et sont devenus inférieurs à leur moyenne de longue période. Au vu de tous ces indicateurs positifs, les opinions sur la production prévue continuent de se redresser ; l’activité devrait encore croître au cours des prochains mois.

 

Secteur de l’équipement :

Les facturations évoluent en dents de scie d’un mois à l’autre mais le cumul des sept premiers mois est en progression par rapport à la même période de l’année précédente. La hausse des ventes de composants est de + 3,5 % au cours des sept premiers mois de 2014. Les livraisons de moteurs, de turbines et de transmissions hydrauliques augmentent de + 5,3 % durant les sept premiers mois 2014. La croissance des facturations est de + 5,6 % pour les roulements et les transmissions mécaniques. A l’inverse, la hausse est limitée à + 2,6 % pour les pompes et les compresseurs et à + 1,3 % pour la robinetterie. Dans le secteur des machines d’usage général, les ventes ont progressé de + 3 % durant les sept premiers mois 2014. A l’exception des équipements pour l’industrie chimique et des fours et bruleurs qui enregistrent une baisse de leur chiffre d’affaires, les ventes ont progressé pour les autres familles d’équipement. La croissance des livraisons d’équipements aérauliques et frigorifiques est de + 3,4 % au cours des sept premiers mois 2014. Les ventes de matériels de levage et de manutention progressent aussi au même rythme (+ 3.2 %). La hausse du chiffre d’affaires de matériels d’emballage et de conditionnement, et de matériels de pesage est limitée à + 1 %. A l’inverse, les livraisons du secteur du machinisme agricole sont en baisse de - 6,5 % au cours des sept premiers mois 2014. Le recul des ventes de machines-outils est ramené à – 3,1 % durant les sept premiers mois 2014 contre – 6,2 % au premier semestre 2014 ; les facturations ont bondi de + 14,1 % au mois de juillet 2014. Quant aux machines d’usages spécifiques, la baisse des facturations est de – 4 % pour les sept premiers mois de 2014. Cette diminution touche les matériels de construction, les matériels pour papier carton, les matériels d’imprimerie, les machines d’assemblage, les moules et prototypes, et les matériels textiles. A l’inverse, les facturations augmentent pour les matériels alimentaires (+ 2 %) et les matériels pour les plastiques (+ 2.7 %). Selon les douanes françaises, les exportations de l’ensemble du secteur de l’équipement sont en très légère progression au cours des sept premiers mois de 2014 (+ 0,7 %). L’activité des fabricants de biens d’équipement devrait se stabiliser à court terme.

 

Secteur de la précision :

La croissance de l’activité du secteur se maintient. Le chiffre d’affaires du secteur progresse de + 2,9 % durant les sept premiers mois de 2014. Les ventes augmentent pour les matériels médicaux (+ 5,1 %) et la lunetterie (+ 12,5 %) ; elles sont en baisse pour les autres matériels. Les prises de commandes ont faibli au mois de septembre 2014. Un ralentissement de la croissance est probable à court terme.

Au total, la progression des facturations des industries mécaniques au premier semestre 2014 s’explique uniquement par une augmentation des livraisons sur le marché intérieur. A l’inverse, la croissance de l’activité prévue au second semestre 2014 devrait être tirée en grande partie par les exportations.