Note de conjoncture - Novembre 2015
publié le 23/11/2015

Selon les indicateurs disponibles, l’environnement macroéconomique reste globalement positif : le PIB français a augmenté de + 0,3 % au troisième trimestre 2015. Dans l’industrie manufacturière française, le climat des affaires est stable au mois d’octobre 2015 et se trouve supérieur à sa moyenne de longue période. L’évolution de l’activité des industries mécaniques mesurée par le baromètre FIM fait apparaître une progression de + 0,7 % en octobre 2015 par rapport à la même période de l’année précédente. Cette légère progression est confirmée par l’enquête mensuelle de tendance réalisée par la FIM auprès de ses principales professions. La croissance de l’activité est soutenue principalement par la progression des exportations, l’activité liée au marché intérieur évoluant sur un palier. Les prises de commandes ralentissent selon les entreprises mécaniciennes. Le volume du carnet de commandes est compris entre un et trois mois selon les branches. Le niveau des stocks de produits finis est considéré comme normal ; la charge des bureaux d’étude et le niveau de l’emploi restent stables.

 

Les exportations des industries mécaniques progressent de + 2,9 % durant les neuf premiers mois de 2015 par rapport à la même période de l’année précédente selon les douanes françaises. Les livraisons vers les pays membres de l’Union européenne augmentent plus vite que les expéditions vers les pays tiers : + 3,3 % pour cette première destination et + 2,5 % pour la seconde. Les exportations diminuent vers le reste de l’Europe (- 5,3 %), l’Amérique du Sud
(- 4,2 %) et l’Asie (- 4,9 %) alors que les livraisons réalisent un bond vers le Moyen Orient
(+ 19 %) et l’Amérique du Nord (+ 13,7 %). La hausse des exportations vers l’Afrique est limitée à + 4,7 % pour les neuf premiers mois de 2015. Quant à l’analyse par familles d’équipement, la progression globale des exportations est en grande partie liée aux biens d’équipement (+ 4 %) car la progression est limitée pour les deux autres familles (+ 0,8 % pour le travail des métaux et + 0,5 % pour la précision). Le solde d’opinion des entreprises mécaniciennes sur les perspectives de demande étrangère se dégrade au mois d’octobre 2015. L’augmentation des exportations pourraient ralentir à court terme. La forte baisse du marché enregistrée en Russie, au Brésil et en Chine explique en partie ce ralentissement. Par ailleurs selon les prévisions de l’Orgalime du 23 octobre 2015, l’activité de la mécanique européenne ne devrait augmenter que de + 0,7 % en 2015 et + 0,9 % en 2016 pour l’équipement mécanique contre + 1,3 % en 2015 et + 1,5 % en 2016 pour la transformation des métaux.

 

Le marché domestique se réveille lentement. Selon les douanes françaises, les importations augmentent de + 1,8 % durant les neuf premiers mois de 2015. Cette hausse profite surtout aux composants (+ 4,4 %), aux machines-outils (+ 6,4 %), aux matériels de précision (+ 5,1 %) et aux articles métalliques (+ 3,1 %), la progression étant limitée à + 2,5 % pour les machines d’usage général. Les importations d’autres groupes de matériels sont en baisse. La conjoncture continue de s’améliorer dans l’industrie agroalimentaire selon l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA). L’activité progresse dans la pharmacie alors qu’elle se maintient dans le secteur automobile, dans la chimie et dans la métallurgie. Les capacités de production sont très peu sollicitées dans les travaux publics et le climat conjoncturel reste dégradé dans l’industrie du bâtiment. La faiblesse de la demande intérieure s’explique aussi par l’insuffisance des dépenses d’investissement productif en France.                  

Secteur de la transformation :

Le solde d’opinion des industriels enregistre une oscillation autour d’une tendance légèrement haussière. Les facturations totales du secteur de la transformation des métaux progressent au mois de septembre 2015 par rapport au même mois de l’année précédente. Les ventes diminuent pour la construction métallique (- 1,4 %). Le chiffre d’affaires se contracte pour la chaudronnerie et les matériels de chauffage central (- 3,5 %). A l’inverse, la progression de l’activité est soutenue pour la sous-traitance (+ 4,5 %) et les articles métalliques (+ 3,5 %).

Les exportations des entreprises mécaniciennes progressent de + 0,8 % au cours des neuf mois 2015 (+ 0,7 % au sein de l’U.E., + 1,8 % pour le reste de l’Europe, + 6,5 % sur l’Amérique du Nord, - 22,8 % sur l’Amérique du Sud, + 2,2 % sur l’Afrique, + 1 % sur l’Asie et + 5,8 % sur le Moyen Orient). Les exportations de produits de la construction métallique sont en hausse significative (+ 13,6 %) alors que les ventes à l’étranger diminuent pour la chaudronnerie
(- 2,4 %) ; elles se stabilisent pour les articles ménagers (- 0,1 %). Les opinions des constructeurs sur la demande étrangère se dégradent par rapport au mois précédent mais restent au-dessus du niveau atteint à la même période de l’année précédente. Les carnets globaux suivent l’évolution de la demande étrangère. Au total, l’activité ne devrait progresser que faiblement au cours des prochains mois.

 

Secteur de l’équipement :

Le climat conjoncturel s’est légèrement redressé dans le secteur des biens d’équipement mécaniques en octobre 2015 par rapport au mois de septembre 2015. Les soldes d’opinion sur l’activité passée, sur les carnets et sur les perspectives de production ont suivi cette tendance relativement favorable. La progression des facturations totales est de + 2,2 % en septembre 2015 en glissement annuel. La hausse des ventes de composants atteint + 5,8 % au mois de septembre 2015 : progression des équipements nucléaires, des compresseurs, de la robinetterie et des transmissions, et baisse pour les moteurs et les pompes. Les facturations de machines d’usage général augmentent de + 1,3 % au mois de septembre 2015 tandis que celles de machines-outils, de machinisme agricole et de machines d’usages spécifiques reculent légèrement. La progression continue au mois de septembre 2015 pour les fours et les brûleurs, les équipements aérauliques et frigorifiques, les matériels textiles, matériels pour papier et carton et les machines d’assemblage, les ventes d’autres matériels étant en baisse. Quant aux exportations de biens d’équipement mécaniques, la hausse globale enregistrée durant les trois premiers trimestres 2015 (+ 4 %) résulte d’une progression de + 5,7 % vers l’ensemble de l’U.E. et + 2 % vers les pays tiers. Les augmentations les plus importantes sont enregistrées par les fours et brûleurs (+ 18,8 %), les matériels textiles (+ 15,2 %), les machines pour la métallurgie (+ 14,6 %) et les machines pour les industries du papier et du carton (+ 11,1 %). La progression de la demande sur le marché intérieur reste faible, la hausse des importations étant limitée à + 1 % pour les neuf premiers mois de 2015. Les perspectives de production sont orientées à la hausse selon l’enquête de tendance FIM. La production de biens d’équipement mécaniques devrait encore croître légèrement au cours des prochains mois.

 

Secteur de la précision :

Le mois de septembre 2015 est marqué par une baisse des facturations de matériels de précision (- 1,6 % par rapport à la même période de l’année précédente). Cette baisse est liée aux matériels médicaux car les ventes progressent pour les autres matériels, les hausses étant de + 26 % pour les matériels d’optique et + 4 % pour la lunetterie. Les exportations du secteur se stabilisent durant les neuf premiers mois de 2015 (+ 0,5 %). La baisse des exportations vers les pays membres de l’U.E. efface ainsi la progression réalisée avec les pays tiers. Par ailleurs, les importations enregistrent une hausse significative durant les trois premiers trimestres 2015 (+ 5,1 %). Les perspectives à court terme des entreprises mécaniciennes sont favorables, l’activité devant encore croître faiblement au cours des prochains mois.

 

Avec une demande intérieure faible, la production totale évolue essentiellement en fonction des exportations. A court terme, le ralentissement de la demande étrangère pourrait peser sur la croissance globale de l’activité des industries mécaniques.