Economie Conjoncture
Note de conjoncture - Mars 2016
publié le 24/03/2016

La conjoncture reste favorable dans l’industrie manufacturière au mois de février 2016. L’indicateur synthétique du climat des affaires se maintient au-dessus de sa moyenne de long terme. La croissance de l’activité des industries mécaniques s’intensifie car elle passe de + 1,3 % pour l’ensemble de l’année 2015 à + 1,8 % en janvier 2016 ; la progression est de + 1,2 % au mois de février 2016 en données provisoires selon le baromètre des industries mécaniques. Si les exportations évoluent sur un palier au début de l’année 2016 selon les douanes françaises, certaines entreprises mécaniciennes confirment une reprise des investissements en France. Cette dernière commence à redynamiser le marché intérieur. Les prises de commandes continuent d’augmenter surtout sur le marché national et les carnets globaux se regarnissent. Selon l’enquête mensuelle d’activité réalisée par la FIM, le niveau des stocks de produits finis baisse pour les biens d’équipement alors qu’un alourdissement est enregistré dans le secteur de la transformation des métaux. La charge des bureaux d’études se redresse et le niveau de l’emploi se maintient. Les tendances globales au cours des trois prochains mois sont favorables.

 

Les exportations des industries mécaniques marquent le pas au mois de janvier 2016 par rapport à la même période de l’année dernière après avoir enregistré une hausse de + 2,3 % pour l’ensemble de l’année 2015. Une légère contraction des ventes à l’étranger est enregistrée au début de l’année 2016 du fait d’une pause des expéditions plus marquée vers les pays tiers que vers les pays membres de l’Union Européenne. L’amélioration des exportations vers le reste de l’Europe (Europe hors U.E.) et vers l’Asie-Océanie n’a pas compensé le recul des expéditions vers l’Amérique du Nord, l’Afrique, l’Amérique du Sud et le Moyen-Orient. Quant à l’analyse par familles d’équipement, le mois de janvier 2016 est marqué par une progression d’exportations d’articles en métaux, de machines-outils et de matériels de précision, les expéditions d’autres équipements étant en diminution. Selon les entreprises mécaniciennes, les prises de commandes étrangères progressent au mois de février 2016 et les tendances des exportations vers l’ensemble de l’Europe sont haussières pour les trois prochains mois. Toutefois, la progression des exportations totales devrait être limitée en 2016 car les prévisions de l’Orgalime sur la mécanique allemande en 2016 font apparaître une stabilisation de la production en Allemagne, le marché allemand étant le premier débouché à l’exportation de la mécanique française. 

 

Le marché intérieur poursuit sa croissance. Selon les douanes françaises, les importations continuent d’augmenter au mois de janvier 2016. Toutes les catégories de matériels profitent de cette progression à l’exception des produits de la construction métallique, de la chaudronnerie et des machines d’usages spécifiques. Les hausses les plus fortes concernent les importations de machines d’usage général et celles de machinisme agricole. Quant aux marchés clients, les situations sont différentes d’un secteur à l’autre. La conjoncture se dégrade dans l’industrie agroalimentaire et dans le secteur de la pharmacie. A l’inverse, le climat des affaires s’améliore au mois de février 2016 dans le secteur de l’automobile, la chimie, la métallurgie et la plasturgie. Côté bâtiment, les logements neufs devraient soutenir l’activité de la construction en 2016. Pour les travaux publics, bien que l’activité reste baissière en 2016, la contraction de la production devrait s’atténuer. Dans ce contexte relativement favorable, les prises d’ordres en France se sont intensifiées et les tendances du marché au cours des trois prochains mois sont orientées à la hausse. L’activité liée au marché intérieur devrait encore croître au cours des prochains mois.                                                                

Secteur de la transformation :

L’activité progresse au mois de janvier 2016. Les facturations de groupes de matériels évoluent différemment. Le chiffre d’affaires diminue pour les produits de la construction métallique, de la chaudronnerie, et les matériels de chauffage central. Cette baisse est surtout liée au recul des exportations. A l’inverse, les ventes progressent pour la sous-traitance mécanique et les articles métalliques. Les livraisons totales sont en hausse pour la forge-estampage, le découpage-emboutissage, le traitement des métaux, le décolletage et la mécanique industrielle. Parallèlement, la production augmente pour les articles ménagers, les outillages, les abrasifs, la fixation et les mobiliers métalliques. Seuls les ressorts enregistrent une baisse des ventes au mois de janvier 2016. Les exportations du secteur de la transformation des métaux progressent au mois de janvier 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. Cette hausse est aussi enregistrée côté importations. Selon les entreprises mécaniciennes, même si la demande étrangère se redresse au mois de février 2016, le volume des carnets globaux se dégrade. Les perspectives à court terme des industriels sont ainsi différenciées : un tassement de l’activité liée au marché intérieur et une poursuite de la hausse des exportations.

 

Secteur de l’équipement :

Le solde d’opinions des industriels sur l’activité passée continue de se redresser. La croissance de l’activité des constructeurs se poursuit au début de 2016. Toutes les familles d’équipement profitent de cette amélioration à l’exception du machinisme agricole et des machines d’usages spécifiques. Les ventes de tous les composants progressent au mois de janvier 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. Les hausses les plus fortes correspondent aux facturations de moteurs et de turbines, la croissance du chiffre d’affaire étant relativement limitée pour les transmissions hydrauliques, les roulements et les transmissions mécaniques. Par ailleurs, les facturations se stabilisent pour les pompes, les compresseurs et la robinetterie. Selon les douanes françaises, les exportations de composants sont en baisse au mois de janvier 2016. Quant aux machines d’usage général, les facturations totales progressent pour matériels de levage et de manutention, les matériels aérauliques et frigorifiques et les équipements pour l’industrie chimique, une baisse du chiffre d’affaires étant enregistrée pour les autres groupes d’équipement. Le marché intérieur est en forte progression selon les douanes françaises car les importations de cette famille d’équipement réalisent un bond au mois de janvier 2016. Les facturations de machinisme agricole continuent de chuter au début de l’année 2016. La baisse de ventes de cette catégorie d’équipement est très marquée à l’exportation alors que les importations augmentent. Quant aux machines-outils, les ventes à l’étranger enregistrent une croissance à deux chiffres au mois de janvier 2016. La diminution du chiffre d’affaires de machines d’usages spécifiques au mois de janvier 2016 résulte d’une baisse des livraisons d’équipements pour la construction, de matériels d’imprimerie, de matériels pour les caoutchoucs et de matériels pour l’industrie agroalimentaire. A l’inverse, les ventes augmentent pour les matériels textiles et les matériels pour le papier-carton. L’amélioration des prises de commandes à l’exportation se poursuit au mois de février 2016 et le marché intérieur continue de se redresser. Les carnets globaux des constructeurs se regarnissent. L’accroissement de la demande totale au mois de février 2016 devrait soutenir l’augmentation de la production de biens d’équipement.

 

Secteur de la précision :

La production continue de croître au mois de janvier 2016 après une très légère hausse enregistrée en 2015. Les ventes de matériels médicaux, de lunetterie, de matériels d’optique et d’équipements photographiques soutiennent la croissance de ce secteur. Cette hausse globale est due uniquement à la croissance du marché intérieur, les exportations étant en stabilisation au mois de janvier 2016 selon les douanes françaises. Les perspectives d’activité restent globalement favorables pour les prochains mois, le volume des carnets étant considéré par l’ensemble des constructeurs comme normalement garni.

 

L’activité des industries mécaniques devrait poursuivre sa croissance. La hausse des exportations devrait être limitée. A l’inverse, le marché intérieur devrait être plus dynamique.