Economie Conjoncture
Note de conjoncture - Mai 2017
publié le 22/05/2017

La progression des commandes s’est poursuivie au mois d’avril 2017 et les carnets se sont améliorés. L’augmentation de la production a été légèrement renforcée. Selon les chiffres provisoires du baromètre FIM, l’activité productive des industries mécaniques est en hausse de 2,6 % en glissement annuel au mois d’avril 2017. Cette progression est soutenue par la croissance des ventes à l’étranger et, dans une moindre mesure, par l’activité liée au marché intérieur. Parallèlement, l’augmentation de la demande étrangère se poursuit. Les carnets de commandes globaux se regarnissent ; le niveau des stocks de produits finis est jugé normal. La charge des bureaux d’étude et le niveau de l’emploi se maintiennent. Les perspectives des industriels continuent de se redresser.

 

Les exportations réalisent un bond au mois de mars 2017 selon les douanes françaises (+ 9,4 %). Les ventes à l’étranger progressent de + 2,5 % en données provisoires au premier trimestre 2017. Cette progression profite à tous les groupes d’équipements à l’exception de la construction métallique qui enregistre une très légère baisse. Du côté de la transformation des métaux, les exportations de produits de la chaudronnerie et d’articles en métaux continuent d’augmenter. Du côté de l’équipement mécanique, les exportations de composants, de machines d’usages spécifiques et de machines-outils restent soutenues. Par ailleurs, les machines d’usage général et le machinisme agricole augmentent faiblement. Quant aux matériels de précisions, les exportations enregistrent une croissance à deux chiffres en mars 2017 (+ 13,4 %). L’analyse par destinations des exportations fait apparaître des augmentations significatives vers les principaux marchés clients. Les hausses des exportations au mois de mars 2017 par rapport au même mois de l’année précédente sont de + 12,1 % sur l’Allemagne, + 16,6 % sur les Etats-Unis, + 15,8 % sur la Belgique et + 7,4 % sur l’Espagne. A l’inverse, les expéditions vers le Royaume-Uni reculent de - 7,2 %.

 

L’activité des industries mécaniques liée au marché intérieur continue de croître au mois d’avril 2017. Cette tendance haussière est en phase avec les résultats de l’enquête investissement de l’Insee. Interrogés par l’Institut, les chefs d’entreprise de l’industrie manufacturière prévoient d’augmenter leurs dépenses d’investissements de + 6 % en 2017 par rapport à l’année précédente. Cette orientation positive traduit aussi une conjoncture favorable des secteurs clients en France. Le climat des affaires se redresse dans l’industrie agroalimentaire ; les carnets de commande s’améliorent dans ce secteur. Le climat conjoncturel se maintient au-dessus de la normale pour les matériels de transport ; les perspectives se redressent légèrement dans l’industrie automobile. Le climat des affaires se redresse fortement dans les équipements électriques alors qu’il se replie dans les produits informatiques et électroniques. Dans les autres industries, notamment l’habillement-textile, la chimie et la métallurgie, le climat des affaires s’améliore. A l’inverse, le climat se dégrade dans le bois-papier et dans les autres industries manufacturières. Par ailleurs, la conjoncture reste stable dans l’industrie du bâtiment. Les opinions des entrepreneurs sur l’activité prévue s’améliorent significativement. En outre, les importations progressent selon les douanes françaises. Les achats d’équipement mécaniques en provenance de l’ensemble des pays fournisseurs augmentent de + 4,1 % au mois de mars 2017 par rapport au même mois de l’année précédente.

Secteur de la transformation :

La croissance de l’activité se maintient dans la plupart des professions de la transformation des métaux au premier trimestre 2017. La hausse des facturations atteint + 4,7 % pour la construction métallique. La progression est de + 2,7 % pour l’ensemble de la sous-traitance. Cette augmentation est due au découpage-emboutissage (+ 3,6 %), au traitement et revêtement des métaux (+ 3,3 %), au décolletage (+ 2,6 %) et à la mécanique industrielle (+ 2,8 %). A l’inverse, le chiffre d’affaires diminue de – 3,3 % au premier trimestre 2017 pour la chaudronnerie et les matériels de chauffage central. Quant aux produits métalliques et aux articles ménagers, l’accroissement des livraisons totales est de + 1 %. Cette hausse provient de la fabrication de coutellerie, de la visserie et la boulonnerie et des outillages. Coté commerce extérieur, les exportations progressent pour la chaudronnerie et les articles en métaux. Les ventes augmentent favorablement vers les principaux marchés clients. Les livraisons progressent de + 3 % sur l’Allemagne, + 3,6 % sur l’Espagne, +6,8 % sur le Royaume-Uni, + 5,4 % sur la Belgique et + 14,9 % sur l’Italie. Parallèlement, les importations de produits mécaniques augmentent significativement au premier trimestre 2017. Les opinions des industriels sur les carnets globaux et étrangers s’améliorent ; les perspectives personnelles de production sont favorables. La hausse de l’activité devrait se poursuivre au cours des prochains mois.

 

Secteur de l’équipement :

La production continue d’augmenter au mois de mars 2017. Le redressement de l’activité tend à s’intensifier pour les machines d’usages spécifiques. Les ventes réalisent un bond significatif au premier trimestre 2017 pour les machines d’imprimerie, les équipements pour les industries du papier et du carton et pour les matériels textiles. La hausse est marquée pour les machines de construction. Une croissance moyenne est enregistrée par les machines pour le travail du caoutchouc ou des plastiques, les équipements pour l’industrie agroalimentaire et les autres machines spécialisées. L’augmentation des livraisons totales de machines d’usage général s’est  amplifiée. Cette évolution provient d’une accélération des ventes de matériels de levage et de manutention au mois de mars 2017. Le chiffre d’affaires progresse aussi pour les équipements d'emballage, de conditionnement et de pesage. La hausse des livraisons de machines-outils est de + 2,8 % au premier trimestre 2017 par rapport à la même période de l’année précédente. A l’inverse, un recul des ventes est enregistré par le machinisme agricole (– 7 % au premier trimestre 2017). Les exportations de biens d’équipement mécaniques progressent de + 8,2 % au mois de mars 2017 par rapport au même mois de l’année précédente en données provisoires. Les ventes augmentent vers l’Allemagne (+ 14,3 %), les Etats-Unis (+ 13,2 %) et la Belgique (+ 20 %) qui sont les trois premiers pays clients des fabricants de biens d’équipement. La hausse des ventes à l’exportation devrait se poursuivre en 2017. Parallèlement, la demande en biens d’équipement continue de croître sur le marché intérieur. Selon les douanes françaises, les importations de composants augmentent de + 5,3 % au premier trimestre 2017. Les achats de machines d’usage général progressent de + 4,9 %. Les importations de machines d’usages spécifiques croissent de + 9,3 % alors que celles de machines-outils se stabilisent (+ 0,5 %). Par ailleurs, les achats de machinisme agricole enregistrent un recul marqué au premier trimestre 2017 (– 16,6 %). La conjoncture favorable de l’ensemble des secteurs clients en France ainsi que les perspectives de croissance des dépenses d’investissements productifs en 2017 devraient favoriser l’augmentation de l’activité liée au marché intérieur. Avec la progression des commandes au mois d’avril 2017, les constructeurs prévoient la poursuite de la croissance de leur activité au cours des prochains mois.

 

Secteur de la précision :

Les facturations du secteur de la précision augmentent de + 3,3 % au premier trimestre 2017. Cette croissance est générale car elle profite à toutes les catégories de matériels (+ 5,8 % pour les matériels d’optique, + 3,6 % pour les instruments de mesure et + 2,9 % pour les équipements médico-chirurgicaux). Les exportations progressent de 4,8 % au premier trimestre 2017. Malgré la fluctuation de la demande, les perspectives des industriels restent orientées à la hausse.

 

La bonne tenue des exportations et la progression de la demande intérieure constituent les deux moteurs de la croissance de l’activité des industries mécaniques au premier trimestre 2017. Ces évolutions favorables devraient se poursuivre au cours des prochains mois.