Economie Conjoncture
Note de conjoncture - Juin 2018
publié le 18/06/2018

La croissance de l’activité se poursuit mais son ampleur faiblit du fait d’un premier effet de niveau en glissement annuel : comparaison des statistiques du premier quadrimestre 2018 à celles de la même période de l’année précédente. En effet, la comparaison de l’évolution de la production en glissement annuel correspond au pic des prises d’ordre liées à la fin de la mesure de suramortissement en 2017 alors que les opinions des mécaniciens sur leur activité continuent d’être favorables durant les cinq premiers mois de 2018. Selon les valeurs du baromètre FIM, après une variation relativement faible aux mois de mars et avril 2018, la croissance de l’activité devrait s’intensifier aux mois de juin-juillet 2018. Selon l’Insee, le climat des affaires en France se replie au mois de mai 2018 mais celui-ci reste stable dans l’industrie manufacturière et dans l’industrie du bâtiment.

 

L’accroissement du volume des carnets de commandes étrangers des industries mécaniques s’est traduit par une intensification des livraisons au mois d’avril 2018. En effet selon les statistiques douanières provisoires, les exportations totales des industries mécaniques progressent de + 7,6 % durant les quatre premiers mois de 2018. Après une stabilisation au premier trimestre 2018, les expéditions progressent de + 7,8 % vers l’Allemagne, soit une hausse de + 2,3 % pour le premier quadrimestre 2018. Parallèlement, les livraisons réalisent un bond exceptionnel sur l’Espagne (+ 37,4 %) et l’Italie (+ 17,5 %) ; les ventes continuent de croître vers les Etats-Unis (+ 9,3 %), les Pays-Bas (+ 13,7 %) et la Pologne (+ 8,6 %). A l’inverse, les livraisons ralentissent vers la Chine (+ 1,5 %). En outre, les exportations évoluent favorablement pour toutes les familles d’équipement. La progression est de + 9,6 % pour les biens d’équipement mécaniques au premier quadrimestre 2018 par rapport à la même période de l’année précédente. L’augmentation atteint + 7,3 % pour les produits de transformation des métaux. Quant aux exportations de matériels de précision, la hausse est de + 1,8 % durant les quatre premiers mois de 2018. Après avoir reculé au premier trimestre 2018, les expéditions de matériels de précisions réalisent un bond de + 11,3 % au mois d’avril 2018, avec des hausses exceptionnelles vers les Etats-Unis (+ 20,2 %), les Pays-Bas (+ 18,4 %), l’Italie (+ 11,7 %) et la Belgique (+ 44,5 %).

Les importations en produits mécaniques réalisent un bond de + 9,6 % au mois d’avril 2018 après avoir reculé au mois de mars 2018. L’augmentation des importations atteint ainsi + 3,9 % pour les quatre mois 2018. Cette évolution traduit le maintien de la demande sur le marché intérieur. Cette tendance est en phase avec les résultats de la dernière enquête Insee sur l’investissement car l’ensemble des industriels enquêtés par l’Institut confirment une hausse de leurs prévisions d’investissement pour l’ensemble de l’année 2018 (+ 5 % en valeur). L’accroissement des dépenses d’investissements devrait être soutenu dans la fabrication de biens d’équipement compte tenu notamment du niveau relativement élevé du taux d’utilisation des capacités de production. Les constructeurs automobiles devraient augmenter leurs dépenses d’investissement selon cette enquête ; les outils de production installés dans ce secteur sont très sollicités. Les perspectives de dépenses d’investissement sont aussi favorables dans les autres industries (+ 6 % en valeur et en données brutes). La stabilisation des dépenses d’investissement pour 2018 prévue par les industriels du secteur agroalimentaire correspond à leurs opinions sur l’évolution de leur activité ; le climat des affaires reste stable dans ce secteur. Les opinions des industriels sur leurs carnets de commandes sont néanmoins favorables. Pour les biens d’équipements, la conjoncture continue de s’améliorer. Si les prises d’ordres sur le marché intérieur sont reparties à la hausse au mois d’avril 2018, cette tendance se généralise au mois de mai 2018 car les commandes étrangères amplifient aussi ce mouvement haussier. A l’inverse, la conjoncture fléchit au mois de mai 2018 dans les matériels de transports. Le climat reste stable dans l’industrie du bâtiment. La reprise de l’activité s’intensifie dans les travaux publics et les perspectives restent encourageantes selon la FNTP.

 

Secteur de la transformation :

La progression des facturations est de + 2,1 % au premier trimestre 2018 pour l’ensemble du secteur. La croissance de l’activité reste soutenue pour la sous-traitance (+ 4,8 %) et la construction métallique (+ 3,3 %) alors que la progression du chiffre d’affaires est relativement limitée pour les articles métalliques (+ 1,2 %). L’ensemble chaudronnerie et chauffage central enregistre une baisse du chiffre d’affaires au mois de mars 2018 (– 1,6 %) après deux mois de progression. La hausse de l’activité reste significative au premier trimestre 2018 pour le décolletage et le découpage-emboutissage (+ 5,5 %), le traitement et revêtement des métaux (+ 6,2 %), et la mécanique industrielle (+ 8,2 %). La forge-estampage enregistre une variation inverse. Concernant les articles métalliques, les variations sont aussi différenciées selon les catégories de produits : les ressorts, la quincaillerie, les outillages, les emballages métalliques légers et les autres articles ménagers progressent alors qu’une baisse des ventes est enregistrée pour la coutellerie et la visserie-boulonnerie. Selon les statistiques provisoires des douanes, la hausse des exportations est de + 7,3 % au premier quadrimestre 2018 en glissement annuel. Un bond exceptionnel est réalisé vers les Etats-Unis (+ 47,5 %). Les livraisons augmentent aussi sur l’Allemagne (+ 6,2 %), l’Espagne (+ 14,2 %), les Pays Bas (+ 7,1 %), la Pologne (+ 10,3 %) et la Suisse (+ 9.7 %). Parallèlement, la hausse des importations en produits de travail des métaux est de + 4,8 % au premier quadrimestre 2018. Les achats en provenance des principaux pays partenaires augmentent, c’est le cas notamment pour l’Allemagne (+ 7,5 %), l’Italie (+ 3,5 %), la Chine (+ 6,8 %) et les Etats-Unis (+ 11 %). Les opinions des entreprises mécaniciennes sur l’activité future sont favorables ; les avis sur l’évolution des demandes intérieure et étrangère s’améliorent au mois de mai 2018. La croissance de l’activité devrait poursuivre au cours des prochains mois.

 

Secteur de l’équipement :

Les opinions des constructeurs de biens d’équipement sur l’activité passée continuent de s’améliorer au mois de mai 2018. La demande intérieure se redresse depuis avril 2018 après une inflexion au mois de mars 2018 et la demande étrangère continue de croître. Les investissements productifs progressent en France ; le taux d’utilisation des capacités de production atteint un niveau relativement élevé dans l’industrie. Toutefois, l’effet de base a touché tous les groupes de biens d’équipement au mois de mars 2018. Les livraisons de composants mécaniques sont en baisse au mois de mars 2018 par rapport à mars 2017 ; baisse due à un effet de base rappelé plus haut. Le chiffre d’affaires se contracte pour la fabrication de moteurs et turbines, de générateurs de vapeur et d’articles de robinetterie. A l’inverse, les facturations du premier trimestre 2017 progressent pour la fabrication de pompes et compresseurs et pour l’ensemble des transmissions. Malgré une faible progression des facturations de machines d'usage général au mois de mars 2018, la hausse des ventes au premier trimestre 2018 reste significative (+ 6,1 %). Les facturations de toutes les catégories d’équipements progressent. Les ventes totales croissent significativement pour le matériel de levage et de manutention. La hausse est de + 3,6 % pour la fabrication d’équipements d’emballage, de conditionnement et de pesage. Le chiffre d’affaires augmente de + 1,2 % au premier trimestre 2018 pour les fours et brûleurs industriels. Quant au machinisme agricole, la croissance reste significative au premier trimestre 2018 nonobstant une stabilisation enregistrée au mois de mars 2018. La croissance de l’activité se maintient dans le secteur des machines-outils à métaux, machines-outils à bois et matériels de soudage. Quant aux machines d’usages spécifiques, la hausse des facturations reste soutenue au premier trimestre 2018 en glissement annuel (+ 8,6 %). Les facturations d’équipements pour la métallurgie et de machines pour l’extraction ou la construction réalisent un bond au premier trimestre 2018. Les ventes de machines pour le travail du caoutchouc-plastique et de machines d’imprimerie sont aussi en bonne progression. A l’inverse, les livraisons d’équipements agroalimentaires et de machines pour les industries du papier et du carton sont en très légère baisse. Selon les douanes françaises, les exportations progressent de + 9,6 % au premier quadrimestre 2018, avec un bond de + 14,1 % au mois d’avril 2018. La demande intérieure et la demande étrangère continuent de progresser. Les perspectives des constructeurs restent favorables ; l’activité devrait encore croître au cours des prochains mois.

 

Secteur de la précision :

La croissance de l’activité se poursuit bien que la hausse des facturations soit limitée à + 0,9 % au premier trimestre 2018. Les ventes d’équipements médico-chirurgicaux progressent. A l’inverse, les livraisons de matériels optiques et photographiques, d’équipements de mesure sont en baisse. La situation devrait s’améliorer au cours des prochains mois. La demande intérieure continue de croître. Globalement, les opinons des constructeurs évoluent favorablement.