Economie Conjoncture
Note de conjoncture - Juin 2017
publié le 21/06/2017

Les commandes enregistrées depuis le début de l’année ont permis aux industries mécaniques d’accroître leur production. L’activité a poursuivi sa progression au mois de mai 2017. Selon le baromètre FIM, l’activité productive est en hausse de + 3,1 % en données provisoires par rapport au même mois de l’année précédente. Cette croissance globale est favorisée à la fois par la progression des ventes sur le marché intérieur et par la bonne tenue des exportations. Les professions mécaniciennes et les entreprises qui participent à l’enquête mensuelle d’activité FIM constatent un niveau des stocks de produits finis jugé normal. La charge des bureaux d’étude et le niveau de l’emploi restent stables. La demande globale reste relativement élevée. La croissance de la production au cours des prochains mois est pratiquement acquise, en raison du volume des commandes en carnets. Les perspectives des industriels continuent de s’améliorer.

 

Après avoir évolué sur un palier en 2016, les exportations sont en reprise depuis le début de l’année 2017. La hausse des exportations est de + 2,1 % pour les quatre premiers mois de 2017 par rapport à la même période de l’année précédente. L’augmentation des exportations est plus importante vers les pays tiers que vers les pays membres de l’Union européenne, respectivement + 2,9 % et + 1,6 %. Cette progression limitée enregistrée au sein de l’U.e. résulte des variations différentes selon les principaux pays clients. Les livraisons ont crû vers l’Allemagne (+ 2,1 %), la Belgique (+ 4 %) et la Pologne (+ 5,2 %) alors qu’elles reculent sur l’Espagne (- 2,3 %), le Royaume-Uni (- 9,7 %), l’Italie (- 1,5 %) et les Pays-Bas (- 8,7 %). Parallèlement, l’augmentation réalisée avec les Pays tiers s’explique par des progressions des ventes vers les principales zones géographiques comme l’Amérique du Nord (+ 4,6 %), l’Amérique du Sud (+ 10,2 %), et l’Asie (+ 11,5 %). Ces augmentations sont soutenues par la croissance des marchés aux Etats-Unis (+ 5,4 %), au Canada (+ 24,6 %), en Chine (+ 5,1 %), en Corée du Sud (+ 24,7 %) et au Japon (+ 24,3 %). A l’inverse, les expéditions vers l’Afrique se contractent durant les quatre premiers mois de 2017 (- 5,3 %). Quant à l’analyse par familles d’équipement, la croissance des exportations est de + 2,6 % pour les équipements mécaniques, + 1,3 % pour la transformation des métaux et + 1,1 % pour les matériels de précision.  

 

L’activité liée au marché intérieur reste dynamique au mois de mai 2017. L’industrie manufacturière continue d’investir selon l’enquête Insee. Les dépenses d’investissements devraient progresser de + 6 % en données brutes en 2017 par rapport à l’année précédente. Ces prévisions positives sont en général le reflet d’une conjoncture favorable. En outre, l’amélioration de l’environnement macroéconomique favoriserait un accroissement des dépenses d’investissement. Le climat conjoncturel au mois de mai 2017 se maintient à son plus haut niveau depuis sept ans. Cette évolution positive est en phase avec une conjoncture favorable des secteurs clients en France. Le climat des affaires s’améliore légèrement en mai 2017 dans l’industrie agroalimentaire ; les carnets de commande se redressent. Le climat atteint son plus haut niveau depuis 2008 pour les biens d’équipement ; les carnets et la demande continuent de s’améliorer dans ce secteur. La situation se dégrade légèrement dans les matériels de transport, la chimie et l’habillement-textile. La conjoncture est stable dans le bois-papier alors qu’elle s’améliore pour le caoutchouc-plasturgie et la métallurgie. L’activité du secteur de la construction continue de croître : hausse marquée des travaux neufs dans le bâtiment et bond des marchés conclus dans le secteur des travaux publics.

Secteur de la transformation :

L’activité s’est intensifiée. Le rythme de croissance reste plutôt élevé dans la plupart des professions de la sous-traitance. Le chiffre d’affaires progresse de + 6,7 % durant les quatre premiers mois pour le découpage-emboutissage, la hausse étant de + 6,1 % pour la mécanique industrielle, + 5,5 % pour le traitement et revêtement des métaux et + 4,5 % pour le décolletage. Les ventes progressent aussi pour les produits métalliques et articles ménagers. La fabrication d’outillage portatif à moteur incorporé enregistre la hausse la plus élevée
(+ 10,8 %). La visserie et boulonnerie augmente de + 7,6 % durant les quatre premiers mois de 2017. L’augmentation atteint + 5,8 % pour la fabrication de coutellerie. Les facturations croissent de + 3,5 % pour les ressorts. Les produits de la construction métallique augmentent de + 5,8 % durant les quatre premiers mois de 2017. A l’inverse, la baisse du chiffre d’affaires de la chaudronnerie est de – 4,9 %. Coté commerce extérieur, les exportations de l’ensemble de la transformation des métaux augmentent de + 1,3 %. L’accroissement des expéditions d’articles en métaux a plus que compensé le recul des livraisons de produits de la chaudronnerie et de construction métallique. L’analyse par grandes zones géographiques fait apparaître une progression des livraisons au sein de l’Union européenne (+ 2 %), vers l’Amérique du Nord (+ 6,5 %) et l’Amérique du Sud (+ 34,6 %) ; les ventes sont en recul vers l’Afrique (- 4,6 %) et l’Asie (- 8,3 %). Par ailleurs, la croissance des importations est générale : + 6,2 % pour la construction métallique, + 34,6 % pour la chaudronnerie et +2,7 % pour les produits métalliques. Les opinions des industriels sur les carnets globaux et étrangers se sont améliorées au mois de mai 2017 ; la hausse de l’activité devrait encore se poursuivre au cours des prochains mois.

Secteur de l’équipement :

Les facturations augmentent pour toutes les familles d’équipement à l’exception du machinisme agricole qui enregistre une baisse. La hausse la plus forte est enregistrée par les machines-outils (+ 5,3 %). Cette amélioration des ventes est réalisée essentiellement sur le marché intérieur ; les exportations ont atteint un palier au cours des quatre premiers mois de 2017. Par ailleurs, les ventes de composants progressent de + 5,2 % ; les exportations et les livraisons sur le marché intérieur croissent au même rythme. Toutefois, les variations sont différentes selon les catégories de matériels. Les ventes progressent pour la fabrication de moteurs et turbines, de pompes et compresseurs ainsi que pour la fabrication d’engrenages et d’organes mécaniques de transmission. A l’inverse, le chiffre d’affaires diminue pour la fabrication de générateurs de vapeur, la robinetterie et les équipements hydrauliques et pneumatiques. En outre, la progression est de + 2,7 % pour les machines d’usage général. Les livraisons de matériels de manutention, d’équipements aérauliques et frigorifiques, d’équipements d’emballage, de conditionnement et de pesage augmentent alors que les ventes de fours et brûleurs industriels diminuent. Quant aux machines d’usages spécifiques, le chiffre d’affaires augmente pour les matériels de construction, les machines pour les industries textiles, les machines d’imprimerie, les machines pour les industries du papier et du carton et les machines pour le travail du caoutchouc et des plastiques. Par ailleurs, les exportations de biens d’équipement mécaniques progressent de + 2,6 % durant les quatre premiers mois de 2017 par rapport à la même période de l’année précédente. Les expéditions augmentent vers les pays membres de l‘U.e. (+ 2,9 %), vers l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud (+ 2,4 %)  ainsi que vers l’Asie (+ 17 %). Parallèlement, la demande en biens d’équipement continue de croître sur le marché intérieur. Selon les douanes françaises, les importations de composants augmentent de + 2,9 % durant les quatre premiers mois de 2017. Les achats de machines d’usage général progressent de + 2,7 %. Les importations de machines d’usages spécifiques croissent de + 4,9 % alors que celles de machines-outils et du machinisme agricole diminuent, respectivement de – 6 % et – 18,5 %. Les perspectives personnelles des mécaniciens sont favorables pour les prochains mois ; la demande étrangère devrait croître au sein de l’U.e., et des autres grandes zones géographiques comme l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et l’Asie. En outre, les perspectives de croissance des dépenses d’investissements productifs en France devraient favoriser l’augmentation de l’activité liée au marché intérieur en 2017. Tous ces indicateurs favorables suggèrent une poursuite de la croissance de l’activité.

Secteur de la précision :

La production s’est développée à un rythme assez régulier depuis le début de l’année. La hausse de l’activité atteint + 5,4 % durant les quatre premiers mois de 2017. La progression est de + 6 % pour les matériels médico-chirurgicaux contre + 5 % pour les équipements de mesure et de contrôle. Les commandes enregistrées progressent mais le niveau reste faible. L’activité devrait légèrement croître au cours des prochains mois.