Economie Conjoncture
Note de Conjoncture - Janvier 2014
publié le 23/01/2014

Le climat des affaires dans l’industrie manufacturière continue de s’améliorer au mois de décembre 2013 selon l’enquête Insee. L’indicateur de retournement calculé par l’Institut progresse par rapport à novembre et suggère une dynamique conjoncturelle favorable. Les entreprises mécaniciennes profitent de cette amélioration. Le baromètre des industries mécaniques augmente depuis juillet 2013. Cette évolution positive devrait contrebalancer le recul enregistré au premier semestre 2013. Parallèlement, l’enquête mensuelle d’activité réalisée par la Fédération auprès de ses principales professions confirme cette tendance. L’activité et les facturations sont en hausse au deuxième semestre 2013. Les commandes reçues en provenance des marchés intérieur et étranger continuent de s’améliorer. Le niveau de stock est normal. Les charges des bureaux d’études sont stables. Les constructeurs devraient maintenir leurs effectifs actuels. Les tendances à court terme des marchés sont jugées stables en France et dans les principales zones géographiques : l’Union européenne, l’Amérique et l’Asie.

 

Selon les douanes françaises, les exportations des industries mécaniques évoluent en dents de scie. Après avoir augmenté au mois d’octobre 2013, les ventes à l’étranger se sont contractées en novembre, suivant ainsi l’évolution de l’ensemble des exportations françaises pour la même période. Au total, le cumul des exportations des onze premiers mois de 2013 est en baisse de - 3,4 % sur un an. Le recul des exportations durant les onze mois 2013 est limité à – 2 % vers les pays membres de l’Union européenne (- 2,3 % vers l’Allemagne, - 0,6 % vers l’Italie et - 1,3 % vers le Royaume-Uni) alors que la contraction des ventes vers les pays tiers pour la même période atteint – 5,2 % (- 7,4 % vers la Russie, - 0,5 % vers les Etats-Unis, - 18,3 % vers la Chine, + 4,4 % vers le Canada, + 4,5 % vers le Japon et + 19,6 % vers le Brésil).

 

Quant au marché intérieur, l’activité progresse de nouveau dans les industries agroalimentaires. La production se redresse dans le caoutchouc, dans les secteurs de la chimie et de la métallurgie ainsi que dans la pharmacie. La tendance de l’activité devrait rester stable dans l’automobile et dans les autres secteurs de matériels de transport. A l’inverse, l’activité reste dégradée et l’emploi en berne dans le bâtiment au mois de décembre 2013. Dans le secteur des travaux publics, l’activité réalisée est en baisse de 1,4 % pour les onze mois de 2013.                         

                                                                                                

Secteur de la transformation :

Le recul des facturations est de – 1,8 % pour les dix premiers mois de 2013 par rapport à la même période de l’année précédente. Cette baisse touche toutes les familles de matériels à l’exception de la chaudronnerie, la réparation d’ouvrages en métaux, les installations de structures métalliques et la tuyauterie qui enregistrent une stabilisation (- 0,1 %). Le recul est de – 4 % pour la construction métallique et de

- 2,7 % pour la sous-traitance, alors qu’il est limité à – 1 % pour les articles en métaux. Selon les douanes françaises, les exportations ont baissé de – 10,4 % pour la construction métallique au cours des onze premiers mois de 2013 et de – 16,7 % pour la chaudronnerie, alors que les livraisons d’articles ménagers sont en progression (+ 1,2 %). Parallèlement, les importations ont diminué pour tous les groupes de matériels à l’exception des produits de la chaudronnerie qui progressent de + 1,2 % sur les onze premiers mois de 2013. La demande globale et les carnets de commandes étrangers progressent significativement. Les opinions des industriels sur la production prévue continuent de s’améliorer. Les perspectives à court terme restent favorables.

 

Secteur de l’équipement :

Les facturations se stabilisent en octobre 2013 après une hausse le mois précédent, le cumul des dix premiers mois étant en très légère progression (+ 0,1 %). Les facturations de machines-outils et de machines d’usages spécifiques se contractent durant les dix premiers mois de 2013, respectivement de – 8,1 % et – 4,9 %. Les ventes totales progressent de + 5,9 % pour le machinisme agricole. La hausse est de + 1,2 % pour les composants contre + 0,9 % pour les machines d’usage général. Selon les douanes françaises, les exportations des constructeurs de biens d’équipement ont diminué de - 4,6 % au cours des onze premiers mois de 2013 (- 2,3 % vers les pays membres de l’Union européenne et - 7 % vers les pays tiers). Cette variation négative touche toutes les familles d’équipements : - 2,3 % pour les machines d’usage général,  - 1,6 % pour le machinisme agricole, - 19,8 % pour les machines-outils et – 10 % pour les machines d’usages spécifiques. Quant aux importations, le recul est de – 2,3 % pour les onze premiers mois de 2013. Cette contraction concerne toutes les familles de machines, à l’exception du machinisme agricole qui enregistre une augmentation de + 9,5 %. Les opinions des constructeurs de biens d’équipement mécaniques sur leurs carnets de commandes et sur leur activité future sont stables par rapport à novembre 2013 mais restent à un niveau bas. La conjoncture des biens d’équipement mécaniques reste faible en France. Cette situation est en phase avec l’absence du dynamisme de l’investissement des secteurs clients. Selon le scénario le plus probable pour 2014 établi par l’Insee dans sa dernière note de conjoncture de décembre 2013, l’investissement des entreprises françaises repartirait. Une faible hausse des dépenses d’investissement de + 0,7 % figure ainsi dans le compte macroéconomique de la France pour 2014. A l’inverse, compte tenu des acquis, la hausse de la demande étrangère adressée à la France pourrait atteindre + 2,7 % en 2014.

 

Secteur de la précision :

Les ventes totales progressent au cours des dix premiers mois de 2013 (+ 1,3 %). L’activité est en augmentation pour les équipements médicaux (+ 2,8 %), les matériels d’optique (+ 6,1 %) et la lunetterie (+ 0,7 %). Seuls les matériels de mesure et de contrôle enregistrent une baisse des facturations au cours des dix premiers mois de 2013 (- 2,3 %). Selon les douanes françaises, les exportations de matériels de précision ont légèrement progressé durant les onze mois de 2013 (- 1,4 % vers les pays membres de l’Union européenne et + 5,5 % vers les pays tiers, soit + 0,9 % au global). Les perspectives à court terme des constructeurs restent favorables. L’activité devrait poursuivre sa croissance à court terme.

 

Au total, l’activité des industries mécaniques devrait encore progresser au cours des prochains mois.