Economie Conjoncture
Note de conjoncture - Décembre 2016
publié le 19/12/2016

La modération du rythme de croissance en septembre-octobre 2016 a cédé la place à une hausse relativement soutenue de la production au mois de novembre. Selon le baromètre FIM, la croissance de l’activité des industries mécaniques est estimée à + 2,2 % en données provisoires au mois de novembre 2016 par rapport au même mois de l’année précédente. Le climat conjoncturel dans l’industrie se maintient au-dessus de sa moyenne de long terme. La demande intérieure continue d’être dynamique tandis que la demande étrangère se stabilise.

 

La progression de l’activité liée au marché intérieur constitue le principal moteur de la croissance des industries mécaniques durant l’année 2016. Les livraisons des constructeurs sur le marché national et les importations augmentent. Selon les douanes françaises, la hausse des importations est de + 3,4 % durant les dix premiers mois de 2016. Cet accroissement profite aux trois familles d’équipement : + 1,5 % pour les produits de transformation des métaux, + 3,6 % pour les équipements mécaniques et + 5 % pour les matériels de précision. Tous les secteurs clients industriels enregistrent une croissance de leurs activités en 2016. La production de biens de consommation croît de + 1,1 % ; les hausses les plus fortes sont enregistrées par l’automobile (+ 5 %) et l’habillement (+ 5,4 %). L’ensemble de la filière construction enregistre une reprise après avoir baissé depuis 2012 (au moins une hausse estimée à + 1,8 % en 2016) ; la croissance la plus forte est enregistrée par les travaux publics (+ 3 %). L’activité augmente de + 1,9 % pour l’ensemble des biens d’équipement. Parallèlement, les dépenses d’investissement croissent de + 5 % dans l’ensemble de l’industrie manufacturière en 2016 selon l’enquête Insee. Enfin, la hausse la plus faible correspond aux biens intermédiaires (+ 0,5 % en 2016). Cette croissance globale de l’activité industrielle devrait se poursuivre en 2017 selon l’Association Française des Economistes d’Entreprise (Afede). La hausse de la production industrielle prévue pour 2017 est de + 1,3 % (ensemble de l’industrie hors construction). Une accélération est enregistrée quand on intègre la filière construction : la production industrielle passe ainsi de + 1,3 % en 2016 à + 1,5 % en 2017.

 

Par ailleurs, les exportations des industries mécaniques se stabilisent durant les dix premiers mois de 2016 (- 0,4 %). Les livraisons évoluent différemment selon les principaux pays clients. Les ventes vers les pays membres de l’Union Européenne progressent de + 2 %. Cette croissance est liée à l’augmentation des exportations vers l’Espagne (+ 6,9 %), l’Italie (+ 6,6 %), la Belgique (+ 3,8 %) et les Pays-Bas (+ 1,9 %). Les livraisons diminuent vers l’Allemagne (- 0,9 %) et le Royaume-Uni (- 2,9 %). Les expéditions vers les pays tiers baissent de – 3, 6 % durant les dix premiers mois de 2016. La diminution des livraisons sur l’Amérique du Nord est de - 4, 9 %. Cette baisse est expliquée par le recul des ventes sur les Etats-Unis (- 6,3 %) et le Canada (- 8,7 %), une hausse étant enregistrée avec le Mexique (+ 12,7 %). Les expéditions vers l’Afrique se contractent (– 12,1 % durant les dix premiers mois de 2016). La baisse des exportations vers l’Algérie atteint – 13,9 %. Les expéditions vers le Proche et le Moyen-Orient  diminuent de – 8,2 %. A l’inverse, les livraisons sur l’Asie progressent de + 2,6 % durant les dix premiers mois de 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. Les exportations vers le Japon ont bondi de + 9,9 %. Parallèlement, l’analyse par catégories de matériels fait apparaître une légère baisse des exportations pour les produits de transformation des métaux (- 0,9 %) et les biens d’équipement mécaniques (- 0,6 %). Quant aux matériels de précision, les ventes à l’étranger augmentent de + 1,4 %.

Secteur de la transformation :

La hausse de l’activité de l’ensemble du secteur est estimée à + 0,9 % durant les dix premiers mois de 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. Soutenue par la reprise du Btp, le secteur de la construction métallique enregistre une augmentation de la production de + 1,4 %. Quant à la sous-traitance mécanique, l’activité croît de + 1,2 % pour les dix mois de 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. La hausse de l’activité est de + 2,6 % pour la mécanique industrielle, + 1,4 % pour le découpage-emboutissage et + 0,9 % pour le décolletage et le traitement et revêtement de métaux. La progression et limitée à + 0,6 % pour les produits métalliques : + 3,1 % pour la fabrication de coutellerie, + 3,5 % pour la visserie et la boulonnerie. Par ailleurs, les facturations se stabilisent pour la chaudronnerie et le chauffage central. La légère baisse des exportations de produits de la transformation des métaux provient d’un recul des ventes vers le Royaume-Uni (- 15,2 %), la Belgique (- 3,5 %) et les Etats-Unis (- 22,6 %) ; les expéditions progressent sur les deux premiers pays clients (+ 1,2 % sur l’Allemagne et + 6 % sur l’Espagne). Parallèlement, la hausse des importations totales est surtout liée aux achats en provenance de trois principaux pays fournisseurs, à savoir l’Allemagne (+ 2,6 %), l’Espagne (+ 4,5 %) et les Etats-Unis (+ 1,4 %). Les opinions des constructeurs sur la demande étrangère sont relativement défavorables ; les ventes à l’étranger ne devraient pas être dynamiques au cours des prochains mois. Ces perspectives plombent l’évolution à court terme de l’activité globale.

 

Secteur de l’équipement :

La croissance de la production de biens d’équipement mécaniques durant les dix premiers mois de 2016 est estimée à + 1,8 %. La hausse de l’activité est de + 2,1 % pour les machines d’usage général. Les ventes progressent pour les matériels de levage et de manutention et les équipements d’emballage et de conditionnement. A l’inverse, les facturations de fours et d’équipements aérauliques et frigorifiques se contractent. La production totale au cours des dix premiers mois se stabilise par rapport à la même période de l’année précédente. Les facturations de machines-outils réalisent un bond depuis le début de l’année ; toutes les catégories de machines-outils enregistrent une croissance à deux chiffres. Par ailleurs, les facturations de machines d’usages spécifiques augmentent de + 5,4 % durant les dix premiers mois de 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. Les hausses les plus fortes correspondent aux machines pour les industries du papier et du carton (+ 16,1 %) et les machines pour les industries textiles (+ 10,1 %). La hausse du chiffre d’affaires est de + 2,6 % pour les machines pour l’industrie agroalimentaire, + 5,3 % pour les machines pour le travail du caoutchouc ou des plastiques et + 2 % pour les moules et modèles. En outre, les facturations de composants se stabilisent au cours des dix premiers mois de 2016 (- 0,2 %). Selon les douanes françaises, les exportations d’équipement mécaniques réalisées au cours des dix premiers mois de 2016 sont en très légère baisse par rapport à la même période de l’année précédente (- 0,6 %). La hausse des exportations de machines d’usage général (+ 1 %), de machinisme agricole (+ 3,4 %) et de machines-outils compense le recul des livraisons de composants (- 2,9 %) et de machines d’usages spécifiques (- 1,1 %). Cette légère baisse des exportations est aussi obtenue par des variations différentes selon les pays clients. Les expéditions diminuent vers l’Allemagne (- 0,6 %), les Etats-Unis (- 4,9 %) et le Royaume-Uni (- 4,9 %) alors que les livraisons progressent sur la Belgique (+ 8,8 %), l’Italie (+ 6,8 %) et l’Espagne (+ 3,7 %). Côté importations, les achats progressent de + 3, 1 % durant les dix premiers mois de 2016 (+ 3 % en provenance de l’Allemagne, de l’Italie et de la Chine). Les opinions des constructeurs sur l’activité prévue s’améliorent même si les carnets sont jugés moins garnis. La production devrait croître légèrement au cours des prochains mois.

 

Secteur de la précision :

Les facturations de toutes les catégories de matériels progressent au cours des dix premiers mois de 2016 par rapport à la même période de l’année précédente : + 2,2 % pour les équipements médico-chirurgicaux, + 1,8 % pour les instruments de mesure et de contrôle, + 2,6 % pour la lunetterie et + 1,6 % pour les matériels d’optique et les équipements photographiques. L’activité devrait poursuivre sa croissance au cours des prochains mois.

 

Au total, l’année 2016 s’achève sur un niveau relativement élevé d’activité et une croissance moyenne par rapport à l’année précédente. Si le marché intérieur est le seul moteur de la croissance en 2016, l’année 2017 serait en plus marquée par une légère reprise des exportations.