Note de conjoncture - Décembre 2015
publié le 17/12/2015

Le climat des affaires en France reste favorable au mois de novembre 2015. Une amélioration est enregistrée dans le commerce de détail, le commerce de gros et le bâtiment alors que le climat reste quasi stable à un niveau relativement élevé dans l'industrie. La progression de l’activité des industries mécaniques est estimée à + 0,7 % au mois de novembre 2015 par rapport à la même période de l’année précédente. Cette légère hausse globale provient uniquement d’une augmentation des ventes sur le marché intérieur car les exportations se sont contractées. Selon les résultats provisoires de l’enquête mensuelle réalisée par la FIM auprès de ses principales professions, les prises de commandes augmentent faiblement au mois de novembre 2015, le volume du carnet de commandes, toutes professions confondues, étant compris entre un et trois mois. Le niveau des stocks de produits finis est considéré comme normal aussi bien pour la transformation des métaux que pour l’équipement mécanique. La charge des bureaux d’étude et le niveau de l’emploi sont stables.

 

Les exportations des industries mécaniques ont diminué au mois d’octobre 2015 selon les douanes françaises (- 5,6 %). La hausse des exportations pour le cumul des dix premiers mois de 2015 est ainsi limitée à + 2 % par rapport à la même période de l’année précédente contre + 2,9 % pour les neuf premiers mois de 2015. Seules les livraisons vers les pays membres de l’Union européenne augmentent au cours des dix premiers mois de 2015 (+ 3 %) ; les expéditions vers les pays tiers sont en quasi stabilisation (+ 0,6 %). Les exportations diminuent vers le reste de l’Europe, l’Amérique du Sud et l’Asie alors que l’augmentation des livraisons reste soutenue vers le Moyen-Orient et l’Amérique du Nord. La progression des exportations enregistrée pour l’ensemble des industries mécaniques est due uniquement à la bonne tenue des exportations de biens d’équipement (+ 2,8 %), les ventes à l’étranger étant en stabilisation pour le travail des métaux (+ 0,3 %) et la précision (- 0,2 %). Le fort ralentissement des livraisons notamment sur la Russie, le Brésil et la Chine pèse sur l’évolution globale des exportations des industries mécaniques. Le solde d’opinion des chefs d’entreprises mécaniciennes sur les perspectives de demande étrangère continue de se dégrader au mois de novembre 2015. Le ralentissement des exportations devrait ainsi se poursuivre à court terme.

 

La croissance du marché intérieur se poursuit modérément. Selon les douanes françaises, les importations augmentent de + 1,7 % au cours des dix premiers mois de 2015. Cette progression profite surtout aux machines-outils (+ 6,5 %), aux matériels de précision (+ 4,4 %), aux composants (+ 3,7 %), à la chaudronnerie (+ 3,9 %) et aux articles métalliques (+ 3 %), la hausse étant limitée à + 2,6 % pour les machines d’usage général. Selon l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA), après un premier semestre 2015 favorable, des signes de tension sont apparus au mois d’octobre 2015 : le chiffre d’affaires du secteur se replie, la consommation se grippe et les prévisions d’investissement sont revues à la baisse. Par ailleurs, les opinions sur l’activité passée s’améliore pour l’automobile, les autres matériels de transport, la plasturgie et la métallurgie alors qu’elles se dégradent dans la pharmacie et la chimie. La tendance se stabilise à un niveau très bas dans d’industrie du bâtiment.    

      

Secteur de la transformation :

Les facturations totales du secteur de la transformation des métaux reculent légèrement au mois d’octobre 2015 par rapport au même mois de l’année précédente. Les ventes totales baissent de – 1,4 % au cours des dix premiers mois de 2015 par rapport à la même période de l’année précédente pour la construction métallique. Cette contraction est le seul fait du marché intérieur car les exportations progressent de + 13,3 %. Le recul du chiffre d’affaires de produits de la chaudronnerie et de matériels de chauffage central (- 1,7 % pour les dix premiers mois de 2015) s’explique par la contraction des ventes à l’étranger (- 2,3 %). En outre, l’activité de la sous-traitance continue de croître au mois d’octobre 2015 (+ 1,3 %) ; la hausse est de + 1,4 % pour les dix premiers mois de 2015. Quant aux articles en métaux, les facturations enregistrent une baisse de - 1,3 % pour les dix premiers mois de 2015. Pour ce groupe de produits, les exportations vers l’U.E. progressent de + 1 % alors qu’une baisse des livraisons est enregistrée vers les pays tiers (- 3,1 %). Au total, les exportations du secteur de la transformation des métaux sont en faible hausse durant les dix premiers mois de 2015 (+ 0,3 % au global : + 0,6% vers les pays membres de l’U.E. et – 0,1 % vers les pays tiers). Les opinions des constructeurs sur la demande étrangère et sur leurs carnets de commandes continuent de se détériorer. Les perspectives de production faiblissent et atteignent un niveau moyen. L’activité ne devrait pas enregistrer une évolution significative au cours des prochains mois.

 

Secteur de l’équipement :

La progression des facturations totales du secteur est de + 2 % au mois d’octobre 2015 en glissement annuel. La hausse des ventes de composants est de + 1,1 % au cours des dix premiers mois de 2015. Cette progression est due essentiellement à la hausse de facturations de turbines thermiques, d’équipements nucléaires, et de pompes. Le chiffre d’affaires est stable ou en baisse pour les autres composants. Selon les douanes françaises, les exportations de composants progressent de + 3 % durant les dix premiers mois de 2015 (+ 6,1 % au sein de l’U.E. et – 1 % vers les pays tiers). La hausse des facturations de machines d’usage général atteint + 4,9 % au mois d’octobre 2015, soit une augmentation de + 1,1 % pour le cumul des dix premiers mois de 2015. Cette progression est due à la bonne tenue des exportations (+ 3,6 %). Le recul du machinisme agricole (- 6,8 % pour les dix premiers mois de 2015) concerne à la fois le marché intérieur et les exportations. A l’inverse, la hausse des facturations de machines-outils est expliquée par l’accroissement de la demande domestique ; les exportations sont en baisse de – 2,9 % selon les douanes françaises. Les facturations totales de machines d’usages spécifiques augmentent de + 3 % au cours de dix premiers mois de 2015. Les ventes progressent pour la plupart des groupes d’équipement, notamment pour les matériels d’imprimerie, les matériels textiles, les machines d’assemblage et les équipements pour le plastique. Par ailleurs, les exportations de biens d’équipement mécaniques ont augmenté de + 2,8 % durant les dix premiers mois de 2015. Cette augmentation provient uniquement de la croissance de ventes réalisée avec les pays membres de l’U.E. (+ 5,3 %) ; les livraisons à destination des pays tiers sont en stabilisation. Les perspectives de production prévue sont étales selon l’enquête de tendance FIM. Les constructeurs de biens d’équipement mécaniques ne prévoient pas une croissance marquée de l’activité à court terme.

 

Secteur de la précision :

Soutenue par les ventes de matériels d’optique, d’équipement photographique et de lunetterie, l’activité du secteur de la précision continue de progresser au mois d’octobre 2015 ; la hausse est de + 1,7 % pour les dix premiers mois de 2015. Cette augmentation est uniquement liée à la demande en France ; les exportations se stabilisent au cours des dix premiers mois de 2015 selon les douanes françaises (- 0,2 %). Les perspectives à court terme restent favorables pour le secteur de la précision. La demande intérieure continue de croître. Parallèlement, la demande étrangère se redresse. L’activité devrait poursuivre sa croissance au cours des prochains mois.

Le ralentissement de la demande en provenance des pays tiers devrait peser sur l’évolution des exportations. Cette tendance pourrait freiner la croissance globale de l’activité des industries mécaniques malgré une faible progression de la demande intérieure.