Economie Conjoncture
Note de conjoncture - Avril 2017
publié le 25/04/2017

Le climat des affaires dans l’industrie manufacturière se détend au mois de mars 2017 mais la conjoncture reste relativement favorable. Selon les chiffres provisoires du baromètre FIM, l’activité productive des industries mécaniques est en hausse de 2,3 % en glissement annuel au mois de mars 2017. Cette progression est tirée par la croissance de l’activité liée au marché intérieur. La demande étrangère s’améliore pour les biens d’équipement mécaniques alors qu’elle marque le pas pour le secteur de la transformation des métaux. Les carnets de commandes globaux se regarnissent et les perspectives restent positives pour les trois familles d’équipement mécaniques ; le niveau des stocks de produits finis est jugé normal. La charge des bureaux d’étude et le niveau de l’emploi restent stables.

L’augmentation des exportations enregistrée au mois de janvier 2017 (+ 2,8 %) est effacée par un recul des expéditions au mois de février 2017 (- 2,5 %). Les ventes à l’étranger se stabilisent ainsi pour le cumul des deux premiers mois de 2017. Cette stabilisation masque toutefois des variations différentes selon les groupes d’équipements. Du côté de la transformation des métaux, la progression des exportations de produits de la chaudronnerie (+ 6 %) compense le recul enregistré par les produits de la construction métallique (- 5,2 %) ; les exportations d’articles en métaux restent stables (+ 0,1 %). Du côté de l’équipement mécanique, les exportations de composants et de machines d’usages spécifiques progressent, respectivement de + 3 % et + 2,2 %, alors que les autres groupes de matériels enregistrent un recul : - 1,8 % pour les machines d’usage général, - 2,9 % pour le machinisme agricole et – 12 % pour les machines-outils. Quant aux matériels de précisions, les exportations diminuent de – 2,2 % au cours des deux premiers mois de 2017. L’analyse par marché fait apparaître des hausses des ventes sur certains pays clients : + 1,3 % sur l’Allemagne, + 3 % sur les Etats-Unis, + 3,5 % sur la Belgique et + 2,6 % sur l’Italie. A l’inverse, les expéditions reculent sur l’Espagne (- 1,5 %), le Royaume-Uni (- 6,3 %), les Pays-Bas (- 7,6 %) et la Chine (- 3,7 %).

La hausse de la demande intérieure continue de soutenir l’activité des industries mécaniques. Les débouchés en France restent relativement dynamiques. Le climat conjoncturel se maintient au-dessus de la normale dans les matériels de transport même si la situation fléchit légèrement dans l’automobile. Une baisse des immatriculations de voitures neuves au mois de février 2017 (- 2,9 % en données brutes) explique ce fléchissement. Le marché reste toutefois dans le vert pour le cumul des deux premiers mois de 2017. Dans l’agroalimentaire, la conjoncture est moins favorable. L’activité passée reste faible. Le climat des affaires se redresse pour les produits informatiques et électroniques. Dans les équipements électriques, la conjoncture se replie légèrement. Dans les autres industries, notamment la chimie, le bois-papier, l’habillement, le textile, le caoutchouc, la plasturgie et la métallurgie, le climat des affaires diminue tout en restant au-dessus de la normale. Quant à l’industrie du bâtiment, le climat conjoncturel est quasi stable en mars 2017. Le jugement des entrepreneurs sur leurs carnets de commande se replie légèrement alors qu’il s’améliore régulièrement depuis deux ans. Le taux d’utilisation des capacités de production est stable à 87 %. Pour le secteur des travaux publics, les travaux réalisés repartent à la hausse et les prises de commandes augmentent fortement. Dans ce cadre globalement positif, les importations en produits mécaniques augmentent de + 2,3 % durant les deux premiers mois de 2017. Toutes les familles de matériels profitent de cette amélioration.

Secteur de la transformation :

L’activité continue de croître au mois de février 2017. Tous les groupes de produits profitent de cette amélioration. La hausse des facturations atteint + 2,4 % pour la construction métallique. La progression est de + 0,9 % pour l’ensemble de la sous-traitance. Cette augmentation est due au découpage-emboutissage (+ 1,9 %), au traitement et revêtement des métaux (+ 0,9 %) et à la mécanique industrielle (+ 5,3 %). L’augmentation des ventes est limitée à + 0,2 % pour la chaudronnerie et les matériels de chauffage central. Quant aux produits métalliques et aux articles ménagers, l’accroissement des livraisons totales est de + 0,7 % au mois de février 2017 en glissement annuel. La fabrication de coutellerie, la quincaillerie, la visserie et la boulonnerie contribuent à cette croissance globale. Côté exportation, plusieurs branches ont enregistré une hausse des expéditions. C’est le cas notamment des articles ménagers (+ 3,2 %), de la quincaillerie (+ 9 %), de l’outillage (+ 2,3 %) et de la visserie-boulonnerie (+ 2,9 %). Les ventes sur les principaux marchés clients ont évolué différemment. Les livraisons progressent vers l’Espagne (+ 1,8 %), le Royaume-Uni (+ 3,8%), la Belgique (+ 6 %), l’Italie (+ 14,9 %), les Pays-Bas (+ 17,6 %), la Roumanie (+ 15,4 %) et la Chine (+ 16,6 %) alors qu’elles se contractent vers l’Allemagne (- 0,8 %) et les Etats-Unis (- 9,2 %). Selon les industriels, l’activité passée et les perspectives sont favorables ; l’amélioration des prises de commandes sur le marché intérieur devrait soutenir la hausse de la production au cours des prochains mois.

 

Secteur de l’équipement :

La croissance de l’activité se poursuit ; la production continue de croître pour toutes les familles d’équipement à l’exception du machinisme agricole qui enregistre une baisse. Les facturations totales de composants augmentent de + 1,5 % au mois de février 2017 par rapport à la même période de l’année précédente. Cette amélioration profite aux pompes, compresseurs, engrenages et organes de transmission. La hausse des livraisons de machines-outils est de + 5 % au mois de février 2017 en glissement annuel. La croissance se maintient pour les machines d’usages spécifiques (+ 5,1 % en glissement annuel au mois de février 2017). Cette progression s’explique par la bonne orientation des ventes de machines pour les industries textiles et de matériels pour le travail du caoutchouc ou des plastiques. L’augmentation des livraisons totales de machines d’usage général est de + 1,2 %. La progression de matériels de manutention et d'équipements d'emballage, de conditionnement et de pesage expliquent cette évolution favorable. La croissance des exportations de biens d’équipement mécaniques est limitée à + 0,4 %. Les expéditions vers l’Allemagne, les Etats-Unis et la Belgique, qui sont les trois principaux pays clients des fabricants de biens d’équipement, progressent, respectivement de + 2,3 %, + 7,5 % et + 1,5 %. La hausse des ventes vers les pays membres de l’Union européenne devrait se poursuivre en 2017. Parallèlement, la demande en biens d’équipement continue de croître sur le marché intérieur. Selon les douanes françaises, les importations de composants augmentent de + 4,7 % durant les deux premiers mois de 2017. Tous les matériels progressent à l’exception de la robinetterie qui enregistre une légère baisse (- 0,9 %). Les hausses les plus fortes correspondent aux engrenages et organes mécaniques de transmissions (+ 8,3 %) et aux pompes et compresseurs (+ 6,3 %). Les achats de machines d’usage général augmentent de + 2,9 % ; toutes les catégories de matériels progressent. Par ailleurs, les importations de machines d’usages spécifiques augmentent de + 13,3 %. La hausse des importations de machines-outils est limitée à + 0,3 %. Le recul des achats de machinisme agricole atteint – 18,8 % durant les deux premiers mois de 2017.Selon les entreprises mécaniciennes, l’amélioration des carnets étrangers devrait favoriser l’accroissement de la production au cours des prochains mois. Les perspectives sur l’activité future sont favorables.

 

Secteur de la précision :

Les facturations du secteur de la précision augmentent de + 2 % au cours des deux premiers mois de 2017. Toutes les catégories de matériels enregistrent une croissance à l’exception de la fabrication de matériels d’optique (+ 2,3 % pour les instruments de mesure et + 2,6 % pour les équipements médico-chirurgicaux). Les exportations des industriels ont diminué de – 2,2 % au cours des deux premiers mois de 2017. Malgré la faiblesse de la demande, les perspectives des industriels sont favorables.

Au total, la progression de la demande intérieure continue de soutenir l’activité des industries mécaniques. Bien que la demande étrangère évolue favorablement, son niveau reste faible. La croissance de l’activité globale des industries mécaniques devrait se poursuivre mais son ampleur devrait être encore limitée au cours des prochains mois.