Note de Conjoncture - Octobre 2013
publié le 25/10/2013

Le climat des affaires marque le pas au mois de septembre 2013 dans les industries mécaniques après une amélioration régulière depuis le mois de mai. Cette tendance est générale. Selon l'Insee, l'amélioration du climat des affaires marque une pause en septembre 2013 dans l'industrie manufacturière. Cette détente conjoncturelle se traduit pour la mécanique par un ralentissement des prises de commandes. L'activité passée progresse par rapport à la même période de l'année précédente. Les valeurs du baromètre des industries mécaniques sont ainsi revues à la hausse. L'augmentation de l'activité productive aux troisième et quatrième trimestres prévue par le baromètre FIM devrait contrebalancer le recul de l'activité qui a marqué le premier semestre 2013. Parallèlement, selon les professions réunies lors de la Commission économique FIM/Syndicats le 7 octobre 2013 et les industriels enquêtés mensuellement par la Fédération, le volume des carnets de commandes, compris entre 1 et 3 mois selon les branches, est jugé normal. Le niveau du stock de produits finis est inférieur à sa moyenne de longue période. Les tendances des marchés, en France et à l'exportation, devraient se stabiliser. Les charges de bureau d'études et l'emploi sont stables. Les tendances de l'activité pour les mois à venir sont différenciées selon les professions. Si les tendances futures sont à la hausse pour les matériels de manutention et la mécanique industrielle, elles devraient à l'inverse se détendre pour les équipements de grande cuisine, celles des autres branches se trouvant entre ces deux bornes.

 

En termes d'activité, l'amélioration enregistrée sur le marché intérieur est en phase avec la hausse de la production manufacturière. Selon l'Insee, cette dernière a légèrement progressé au mois d'août 2013. Cette amélioration est liée au rebond marqué de la production de matériels de transport (+ 8,6 %) et de produits agricoles et alimentaires (+ 1,1 %). En revanche, la production décroît dans les autres secteurs.

 

Côté commerce extérieur, les exportations des industries mécaniques se sont contractées en août 2013 (- 9 %) après avoir augmenté au cours des mois précédents. Le recul depuis le début de l'année atteint - 3,9 % selon les douanes françaises. La baisse est de - 3 % pour les exportations à destination des pays membres de l'Union européenne alors que le recul des livraisons atteint - 4,9 % vers les pays tiers. Cette évolution globale devrait se poursuivre à court terme car les opinions des industriels sur leurs carnets étrangers restent globalement défavorables.                                                                              

 

Secteur de la transformation :

Les facturations des constructeurs évoluent en dent de scie. Après avoir baissé au mois de juin 2013, les ventes totales ont légèrement progressé le mois suivant (+ 0,7 % en juillet 2013). Le recul depuis le début de l'année est ainsi ramené à - 2,8 % par rapport à la même période de l'année précédente. Cette baisse touche toutes les familles de matériels à l'exception de la chaudronnerie, la réparation d'ouvrages en métaux, les installations de structures métalliques et la tuyauterie qui enregistrent une stabilisation des facturations durant les sept premiers mois de 2013 (- 0,3 %). Selon les douanes françaises, les exportations ont baissé de - 10,8 % pour la construction métallique au cours des huit premiers mois de 2013 et de - 24,4 % pour la chaudronnerie alors que les livraisons d'articles ménagers  sont en très légère progression (+ 0,5 %). Parallèlement, les importations ont diminué pour tous les groupes de matériels à l'exception des produits de la chaudronnerie qui sont en nette hausse (+ 3,5 % sur les huit premiers mois de 2013). Même si l'amélioration de la demande intérieure tarde à venir, à l'inverse les opinions des industriels sur la demande étrangère sont mieux orientées, les perspectives à court terme évoluant ainsi favorablement.

 

Secteur de l'équipement :

L'activité des fabricants de biens d'équipement connait une tendance à la hausse. Les facturations du mois de juillet 2013 progressent de 5,5 % ; les ventes totales depuis le début de l'année sont ainsi à l'équilibre. Seules les ventes de machines-outils et de machines d'usages spécifiques se contractent durant les sept premiers mois de 2013, respectivement de - 7,5 % et - 6,3 %, car  le cumul des facturations progresse par rapport à la même période de l'année précédente pour les autres familles d'équipement : + 1,5 % pour les composants, + 0,4 % pour les machines d'usage général et + 8,9 % pour le machinisme agricole. Cet équilibre global enregistré au niveau de l'ensemble des biens d'équipement mécaniques masque toutefois des variations différentes selon les destinations : une amélioration sur le marché intérieur et un recul à l'exportation. Selon les douanes françaises, les exportations des constructeurs de biens d'équipement ont diminué de 3,2 % au cours des huit premiers mois de 2013. Seules les exportations de machinisme agricole sont en légère progression (+ 0,7 %), les expéditions étant en baisse pour les autres familles d'équipement. Quant aux importations, le recul est du même ordre de grandeur (- 3 %). Là aussi, seul le machinisme agricole échappe à la contraction (+ 13,8 %), les importations d'autres groupes d'équipement étant en diminution. La baisse des exportations provient des pays membres de l'Union européenne (- 3,2 %) et des pays tiers (- 6,3 %). Les livraisons au cours des huit premiers mois se sont contractées vers l'Allemagne (- 4,8 %), le Royaume-Uni (- 6,6 %), la Russie (- 8,9 %), les Etats-Unis (- 6,8 %) et la Chine (- 14 %) alors qu'une progression est enregistrée vers l'Espagne (+ 8,6 %), l'Italie (+ 0,4 %) et le Japon (+ 17,2 %). Les opinions des constructeurs de biens d'équipement mécaniques sur leur activité future restent globalement mal orientées, le volume du carnet de commandes étant relativement faible.

 

Secteur de la précision :

Les ventes totales progressent au cours des sept premiers mois de 2013 (+ 1 %). L'activité est en nette croissance pour les équipements médicaux et les matériels d'optique. Quant aux matériels de mesure et de contrôle, le cumul des facturations au cours des sept premiers mois 2013 est encore négatif malgré l'amélioration enregistrée au mois de juillet. Selon les douanes françaises, les exportations d'instruments à usage médical et optique progressent de 1,7 % depuis le début de l'année 2013 alors que dans le même temps les ventes à l'étranger de matériels d'optique sont en baisse (- 7,9 %). La situation devrait toutefois s'améliorer car les opinions des industriels sur la demande étrangère sont favorables. Les perspectives à court terme sont mieux orientées, la croissance de l'activité devant ainsi se poursuivre au cours des prochains mois.