La conjoncture des industries mécaniques - Mai 2012
publié le 06/06/2012

Les hausses des exportations en janvier et février, respectivement de +13.2 % et +10 %, ont cédé la place à une stabilisation en mars, limitant ainsi la croissance des ventes à l’étranger du premier trimestre à + 6,8 %. L’augmentation des exportations vers l’ensemble des pays membres de l’Union Européenne est ramenée  à + 1,2 % malgré la croissance du marché allemand (+8.8 %), des baisses étant enregistrées sur les autres marchés, notamment sur l’Italie et l’Espagne. A l’inverse, les exportations vers les Etats-Unis sont en forte progression (+ 30,3 % au premier trimestre). Les carnets de commandes étrangers ne se renouvellent que très lentement ; le ralentissement de la croissance des exportations pourrait encore se poursuivre au cours des prochains mois.

 

L’activité des mécaniciens liée au marché intérieur a suivi la même évolution que celle des exportations : progression durant janvier-février et léger recul en mars. Le premier trimestre reste toutefois en augmentation par rapport au même trimestre de l’année précédente. Contrairement aux marchés d’exportation, la croissance devrait s’intensifier sur le marché intérieur. Les industriels enquêtés par l’INSEE au mois d’avril viennent de confirmer des dépenses d’investissement soutenues en 2012, ces perspectives étant inchangées par rapport à leur anticipation réalisée en janvier 2012.

 

Au total, l’activité des industries mécaniques devrait encore croître au cours des prochains mois. Les opinions sur la demande globale adressée aux mécaniciens se sont fortement améliorées alors que la demande étrangère ne devrait augmenter que faiblement. Implicitement, c’est l’orientation favorable  de la demande intérieure qui explique cette amélioration globale. Les dépenses d’investissement prévues dans l’industrie manufacturière concernent surtout le renouvellement et la modernisation des outils de production.

 

Baromètre Juin 2012                                                                                

 

Secteur de la transformation :

La hausse des facturations se poursuit pour l’ensemble de la transformation des métaux. L’augmentation reste soutenue pour la construction métallique alors que l’activité atteint un palier pour la chaudronnerie et les matériels de chauffage central. Les ventes sont en légère progression pour l’ensemble de la sous-traitance : croissance pour la forge estampage, le traitement des métaux et la mécanique industrielle, et recul pour le découpage emboutissage et le décolletage. Quant aux articles métalliques, toutes les branches enregistrent une hausse des facturations à l’exception de ressorts. L’amélioration est régulière et soutenue pour la visserie-boulonnerie. Selon les douanes françaises, l’augmentation des exportations du secteur de la transformation est estimée à + 10 % au premier trimestre 2012. La demande étrangère devrait toutefois faiblir. L’augmentation des prises d’ordres sur le marché intérieur devrait compenser ce ralentissement. Au total, l’activité de l’ensemble du secteur devrait encore croître au cours des prochains mois selon les industriels ; le niveau des stocks de produits finis est considéré comme normal.

 

Secteur de l’équipement :

Les exportations ont augmenté de 6,9 % au premier trimestre 2012. Les marchés américain (+ 35,7 %) et allemand (+ 10 %) ont beaucoup contribué à cette hausse globale. Quant à l’analyse par catégories d’équipement, les facturations de composants évoluent en dent de scie d’un mois à l’autre. Les machines d’usage général continuent de croître grâce aux matériels de levage et de manutention, aux matériels d’emballage et conditionnement, et aux matériels pour industries chimiques. La croissance reste forte pour le machinisme agricole à la fois en France et à l’exportation. Les ventes de machines-outils sont en augmentation soutenue. Par ailleurs, les exportations de machines d’usages spécifiques progressent de 14,3 % au premier trimestre. Le niveau des stocks de l’ensemble du secteur est légèrement inférieur à sa moyenne de longue période. La demande domestique augmente significativement au mois d’avril et les industriels anticipent une poursuite de la croissance de leur activité au cours des prochains mois.

 

Secteur de la précision :

Avec une croissance limitée des exportations, c’est surtout le marché intérieur qui soutient l’activité globale. Les facturations totales progressent pour les matériels optique, photographique, les matériels de mesure et de contrôle. La lunetterie et les matériels médicaux ont atteint un palier. Le carnet de commandes est considéré par les industriels comme bien garni. L’activité devrait ainsi poursuivre sa croissance au cours des prochains mois.