Economie Conjoncture
La conjoncture des industries mécaniques - Juin 2012
publié le 28/06/2012

La production des industries mécaniques augmente de 4,0 % en volume au premier trimestre 2012 d'après les statistiques INSEE. Les exportations et l'activité liée au marché intérieur ont évolué au même rythme. Cette croissance devrait se poursuivre au deuxième trimestre, la hausse pouvant atteindre + 2,7 % par rapport au deuxième trimestre de l'année précédente selon le baromètre des industries mécaniques.

 

D'après l'enquête de tendance réalisée par la FIM auprès de ses principales professions, la croissance est beaucoup plus importante pour les équipements mécaniques que pour la transformation des métaux. En outre, des évolutions  différentes sont signalées au sein d'une même famille d'équipement ; certains fabricants enregistrent une forte hausse de leurs activités avec des carnets bien garnis alors que pour d'autres, les facturations diminuent et les carnets de commandes ne se renouvellent pas.

 

Les exportations vers les pays membres de l'Union Européenne se sont stabilisées durant les quatre premiers mois selon les douanes françaises (- 0,5 %). Des progressions ont été réalisées sur l'Allemagne (+ 7,0 %) et sur le Royaume-Uni (+ 8,1 %) alors que les expéditions ont chuté vers les autres pays  européens : - 7,8 % sur l'Italie, - 63,4 % sur la Grèce, - 9,7 % sur le Portugal et - 6,0 % sur l'Espagne. La progression globale des exportations (+ 5,5 % en valeur) a été par conséquent enregistrée sur les autres marchés : + 73,6 % sur la Norvège, + 6,8 % sur la Turquie, + 23 % sur la Russie, +15,8 % sur la Tunisie et +32,6 % sur les Etats-Unis. Les carnets de commandes étrangers se stabilisent selon les constructeurs et les exportations devraient atteindre un palier et ne devraient croitre que faiblement à court terme.

 

Quant au marché intérieur, la croissance de l'activité reste limitée du fait de la dégradation de la conjoncture pour certains secteurs de l'économie. Le climat se dégrade notamment pour l'automobile, la chimie, le caoutchouc, la sidérurgie, le bâtiment et les travaux publics. A l'inverse, l'activité reste dynamique pour les industries extractives, énergie et eau. Le secteur de la pharmacie, l'aéronautique, les Industries agroalimentaires et les équipements électriques électroniques devraient aussi continuer leur progression.

 

 Baromètre Juin

 

 Secteur de la transformation :

Les facturations totales du secteur progressent de 4,3 % au premier trimestre 2012 alors que la hausse atteint + 7,2 % à l'exportation au cours des quatre premiers mois. L'activité reste bien orientée pour le découpage emboutissage, la métallurgie de poudre, l'outillage à main, la visserie-boulonnerie et les articles ménagers. A l'inverse, bien que les ventes aient progressé durant les deux premiers mois, un plafonnement est enregistré à partir de mois de mars pour la construction métallique, les matériels de chauffage central, la forge-estampage, la mécanique industrielle, les outillages mécaniques, la quincaillerie, les boîtes et fûts, les ressorts et les mobiliers métalliques. Par ailleurs, la demande étrangère s'est relativement améliorée. L'activité devrait encore croître au cours des prochains mois.

 

Secteur de l'équipement :

Les opinions des constructeurs sur leur activité passée se sont nettement améliorées. Les facturations de biens d'équipement mécaniques enregistrent ainsi une progression de 7,1 % au premier trimestre 2012 selon les statistiques de l'INSEE. Les exportations ont augmenté de 5,8 % durant les quatre premiers mois. Les marchés américain (+ 38,0 %), allemand (+ 7,6 %) et anglais (+ 10,3 %) ont beaucoup contribué à cette hausse globale. Quant à l'analyse par catégories d'équipement, les facturations de composants restent bien orientées (+ 6,1 %) à l'exception des pompes, compresseurs et transmissions hydrauliques qui ont marqué une pause au mois de  mars alors que les moteurs, les turbines, les équipements nucléaires, la robinetterie, les roulements et les transmissions mécaniques continuent de croître. Quant aux machines d'usage général, l'activité est tirée par les équipements aéraulique-frigorifiques, les matériels d'emballage et conditionnement, les matériels de pesage. La croissance du machinisme agricole reste soutenue. Les facturations de machines-outils enregistrent une croissance à deux chiffres alors que les ventes se stabilisent pour les machines d'usages spécifiques. Le niveau des stocks de l'ensemble du secteur est légèrement inférieur à sa moyenne de longue période. L'opinion sur la demande étrangère s'est dégradée au mois de mai mais celle du carnet global reste à haut niveau. Les industriels anticipent le maintien du volume de leur activité au cours des prochains mois.

 

Secteur de la précision :

Les facturations de matériels de précision augmentent de 5,5 % au premier trimestre 2012. Les équipements médicaux et la lunetterie sont sur une tendance nettement haussière alors que les matériels de mesure et de contrôle, les matériels d'optique et de photo évoluent en dent de scie. Cette progression globale est essentiellement réalisée sur le marché intérieur car la croissance des exportations reste limitée (+ 1,3 % pour les quatre premiers mois). Le carnet de commandes est considéré par les industriels comme normalement garni. La croissance de l'activité devrait ainsi se poursuivre au cours des prochains mois.