Un nouvel outil pour exploiter le potentiel de la "robotique collaborative" et en structurer ses usages
publié le 28/09/2017
La FIM, le Symop, le Cetim et l’UNM rappellent la nécessité d’accompagner la diffusion de la "robotique collaborative" dans l’Industrie française et saluent la parution du Guide Ministériel de prévention relatif à la mise en oeuvre des applications collaboratives robotisées.
 
L’évolution des outils technologiques (matériels, logiciels…) à disposition pour concevoir et intégrer la sécurité a contribué au développement de systèmes robotisés collaboratifs. La proximité Opérateur-Robot et la nouveauté des situations de travail interactives, nécessitent de maîtriser la sécurité de l’opérateur à chaque phase d’utilisation du système.
À cet effet, la FIM, le Symop, le Cetim et l’UNM se félicitent de la parution du Guide de prévention nationale relatif à la mise en oeuvre des applications collaboratives robotisées, fruit d’un groupe de travail placé sous l’égide du ministère du Travail. Depuis 2016, organismes de prévention (INRS, Eurogip), organismes d’inspection, organisations professionnelles (FIM, Symop, Coprec), experts industriels (fabricants, intégrateurs et utilisateurs), un centre technique (Cetim) et un bureau de normalisation (UNM) ont en effet oeuvré à son élaboration.
 
Ce guide présente le cadre réglementaire et normatif actuel permettant l’installation d’applications collaboratives robotisées en France. Il insiste plus particulièrement sur chaque phase de mise en oeuvre (intégration, prévention à la conception, exploitation & maintenance) d’une cellule robotisée permettant le travail d’un opérateur et d’un robot dans un espace de travail commun. Il donne enfin l’exemple de la mise en place d’un cas d’application en décrivant les principales mesures techniques de sécurité sélectionnées en adéquation avec les besoins industriels. Cet exemple est issu des travaux amont menés par le Cetim en partenariat avec l’entreprise Einéa.
 
L’introduction de ces nouvelles technologies robotisées et la conception des solutions d’applications collaboratives doit placer l’enjeu de sécurité au premier plan de la démarche.
Grâce à ce guide, l’industrie française se dote d’un nouvel outil pour exploiter le potentiel de la "robotique collaborative" et en structurer ses usages.
 
La "robotique collaborative", une technologie stratégique pour l’Industrie
La mise en place de postes de travail collaboratif homme-robot augure de nouvelles perspectives pour l’Industrie française.
Elle permet d’améliorer la flexibilité et la polyvalence de l’outil de fabrication en complémentarité des compétences de l’opérateur humain. L’application robotisée conçue pour un usage collaboratif apportera précision, endurance et effort là où l’opérateur capitalisera expertise, intelligence et décision.
 
 
Focus sur la "robotique collaborative"
Couramment simplifiée sous l’appellation "robotique collaborative", la mise en oeuvre d’une application collaborative robotisée dans l’Industrie traduit la possibilité pour l’homme & le robot de pouvoir coopérer dans la réalisation d’une tâche de production en partageant un même espace de travail. Prise en charge par le robot des manipulations répétitives ou pénibles, partage du temps de travail sur une même pièce, assistance au geste…, sont autant de configurations de travail interactives dans lesquelles le robot est un véritable outil mis au service de l’opérateur. Le segment de marché de la "robotique collaborative" est une réelle opportunité de flexibiliser les process de travail et d’améliorer l’ergonomie au poste opérateur.
 
 
Ci-joint le communiqué et les contacts presse.