Chiffres clés 2015
publié le 10/03/2016

Les Industries Mécaniques


30 200 entreprises*

121,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires

629 000 salariés

6ème rang mondial

95 % de TPE et de PME

* 1 salarié ou plus - y compris fonderie - Source FIM 

Grands domaines d'activité

(répartition des facturations en %)


 

Des métiers et des marchés très variés
Les industries mécaniques interviennent dans de nombreux domaines du champ économique : de l'extraction des matières à leur distribution, de la conception, de la fabrication et du traitement des produits à leur commercialisation et leur utilisation.
La transformation des métaux à laquelle est intégrée la fonderie progresse de 0,1 % sur 2015 avec des sous-secteurs globalement en retrait, à l’exception de la sous-traitance, lié à la bonne santé de ses secteurs clients.
L’équipement mécanique a progressé de + 2,6 % par rapport à 2014 après une progression de 1,7 % l’année précédente. Ceci étant, le contraste est saisissant entre le machinisme agricole à - 7,2 % et les machines-outils et machines d’usage général (progression supérieure à 7 %). Cette progression importante est à relier à la poursuite de la modernisation de l’outil de production des différents secteurs clients dont celui de la mécanique.
La précision a connu une année en faible progression (0,4 %).

 

Répartition du marché intérieur

(par grandes clientèles estimations)

 

Au cœur du monde en mouvement
Les industries mécaniques participent au développement de tous les secteurs dont l'expansion dépend en partie de la capacité d'innovation de leurs fournisseurs mécaniciens.

 

Facturations totales

(en milliards d'euros)

Les industries mécaniques enregistrent un chiffre d'affaires de 121,8 milliards d'euros, en progression par rapport à 2014 (+ 1,2 %). Une amélioration globale de l’activité a été enregistrée, tant en France qu'à l'international.

 

Les industries mécaniques régionales

(dans l'ensemble industriel régional - 2014)
en pourcentage des effectifs

Les industries mécaniques réparties sur l'ensemble du territoire représentent en moyenne 21 % de l'emploi industriel de chaque région. Voir annexe ci-jointe.

 

Qualification et emploi

La mécanique offre un grand éventail de qualifications dans des métiers variés


Effectifs
Les effectifs des industries mécaniques, premier employeur industriel de France, ont diminué en 2015 de 1,7 % et passent de 640 400(*) à 629 000 salariés (environ 21 % de l’emploi industriel).
Compte tenu d’un manque de visibilité des entreprises mécaniciennes sur leurs carnets de commandes en France mais de manière plus générale dans le monde (tensions géopolitiques, guerre des monnaies, baisse des prix des matières premières…), les entreprises ont tendance, lorsqu’elles ont une légère visibilité, à favoriser intérim et CDD plutôt que CDI.

(*) effectifs intégrant les chiffres de la forge/fonderie

 

Structure des exportations

(par zones)


48,3 milliards de chiffre d'affaires
Les industries mécaniques, qui exportent sur tous les continents, occupent le 6eme rang mondial, derrière la Chine, les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne et l'Italie. Il est à noter que les cinq premières économies mécaniciennes européennes représentent autant que l'économie mécanicienne américaine ou japonaise.

 

Evolution des exportations

(indice en volume - cvs - 100 en 1995)

A l'international, les entreprises mécaniciennes ont progressé de 2,1 % à 48,3 milliards d'euros par rapport à 2014. Elles effacent ainsi la baisse de l'année précédente.